Les étudiants dénoncent la magouille au concours de doctorat

Les étudiants dénoncent la magouille au concours de doctoratLes étudiants en master de l’université d’Alger 2 s’adressent dans ce courrier de dénonciation à Madame Rebbah, la directrice de la post-graduation au M.E.S.R.S. L’objet de ce courrier est la dénonciation des conditions du déroulement des concours de doctorat L.M.D de français à l’Université d’Alger2 et demande de leur annulation. Lecture de leur courrier.

Nous, étudiants (littérature et FOS) ayant passé le concours de doctorat LMD du département de français le dimanche 15 décembre 2013 à l’Université Alger 2, et étudiants de Master sciences du langage, venons respectueusement par la présente porter à votre connaissance les conditions inacceptables du déroulement des concours de doctorat «socio didactique» et «littérature».

- Le non-affichage du lieu et dates du concours et la non publication de l’appel à son organisation dans un média national : il n’y a jamais eu d’affichage relatif aux dates de dépôt et de déroulement du concours. Nous n’avons même pas l’information du nombre de postes ouverts. Et nous avions appris la nouvelle du report de la date de ces concours, qui étaient prévus pour le 08/12/2013, au 15/12/2013, que le jeudi 05/12/2013.

- Acceptation des dossiers incomplets, qui va à l’encontre de l’article 11, chapitre 3, de l’accès à la formation, qui sont comme suit :

Sciences du langage : absence de notes des séminaires (Rédaction du mémoire, Techniques d’analyse, et Mise en forme du texte «tic») assurés par Monsieur Zenati, de relevés de notes, de diplômes et de la liste de classement (fait sans délibérations)

Littérature : absence de notes pour quatre séminaires (Théories et problématiques de la didactique de l’écrit, Didactique du texte littéraire, Communication scientifique et Méthodologie). Ce dernier n’a toujours pas été évalué par Mme Yamourayech, de relevés de notes, de diplômes et de la liste de classement ; (fait sans délibérations)

Didactique FLE/FOS : absence de relevés de notes, de diplômes et de la liste de classement (fait sans délibérations).

- Annulation des notes de Monsieur Zenati, enseignant en sciences du langage, suite à la décharge signée par certains étudiants de cette même spécialité. Une décharge appuyée par le conseil scientifique du département de français, lors d’une réunion tenue par certains étudiants de cette spécialité, le 14/12/2013 avec Madame le Chef du Département de Français, afin de pouvoir postuler au concours de doctorat «socio didactique», une filière pour laquelle ils ne sont pas formés, et dans laquelle ils ne peuvent pas s’inscrire selon l’article 12, chapitre 3 de l’accès à la formation. (l’Arrêté n° 191 du 16 juillet 2012).

- L’attribution des convocations de l’accès au concours de doctorat «socio didactique» pour les étudiants en Sciences du langage le dimanche 15/12/2013 c'est-à-dire, le jour même du déroulement du concours.

- Le non respect de la circulaire n° 01 du 17 mai 2010 précisant les critères d’accès au 3ème cycle LMD. La circulaire stipule que l’étude des dossiers s’effectuera en trois étapes :

1- pré sélection des candidats ; cette phase n’a pas été respectée.

2- évaluation des dossiers des candidats pré sélectionnés notée sur 16 points ; cette phase est entachée d’irrégularités : en l’absence de relevés de notes dûment établis (délibérations) des notes ont été supprimées, d’autres inventées.

3- entretien noté sur quatre points, phase non respectée.

- Le non respect de la procédure d’anonymat : on n’a pas caché avec du scotch l’entête comportant les noms des candidats et de donner un numéro à chacun avant le déroulement des épreuves. On a remis les copies à la fin des épreuves sans le faire : les copies ont quitté les salles d’examens avec nos noms exhibés. Le codage a été effectué par des enseignants qui avaient accès aux noms portés sur les copies.

- L’étude des dossiers pour la candidature au concours de doctorat a été portée sans présence du comité pédagogique (responsables de l’offre de formation : Pr. Abdoun Smail et Pr Amokrane Saliha) et sur des notes virtuelles. M. Abdoun a fait savoir par courrier qu’il ne cautionne pas les manœuvres de l’administration.

- La tenue de la levée d’anonymat a eu lieu le mardi 17/12/2013 par certains enseignants du Département de Français, sans la présence des responsables des deux doctorats ni du comité scientifique. Réunion durant laquelle Madame la Responsable des filières a informé l’assemblée que les étudiants en Master Sciences du langage ont renoncé aux notes d’un professeur afin de pouvoir postuler au concours «socio didactique», raison pour laquelle le concours a été reporté à la date du 15/12/2013, alors que ces étudiants ont signé la décharge le 14/12/2013.

- La triche est criarde quand on consulte la liste des admis : parmi eux, on retiendra Melle Bensaid, Melle Dahoum, la fille du Doyen des Sciences Humaines de l’Université d’Alger II et Melle Lemnouar, la fille de l’ex Recteur de l’UFC de l’Université d’Alger I. Sachez bien Madame que ces étudiantes, occupant les premières places, ne pouvaient si les règles ont été respectées, qu’échouer au concours, étant donné que :

Elles ont fait sciences du langage et elles ont remis des dossiers incomplets, inexistence de diplômes et de relevés de notes ;

Elles ont suivi une formation (sciences du langage et didactique de l’écrit du FLE) non compatible à 99% avec le doctorat Socio didactique ; l’évaluation des dossiers, qui devait leur être défavorable, a joué contre toute logique en leur faveur.

Elles ont soutenu des mémoires de master dont les thèmes sont du domaine des sciences du langage ; ce critère aussi devait leur être défavorable.

Elles ont signé une décharge sous proposition du chef de département annulant des cours de M.Zenati Djamal. (on a étudié leurs dossiers sans ses notes). L’administration est coupable d’incitation des étudiants à la rébellion contre un enseignant, les étudiants signataires sont passibles de conseil de discipline pour avoir accepté de porter atteinte à l’honneur de l’enseignant visé.

- L’affichage officiel de la liste des admis en doctorat a eu lieu le jeudi 19/12/2013, sans qu’il y ait : le cachet de Madame la Doyenne de la faculté des Lettres et Langues, le cachet du Madame le Chef du département, le cachet du Comité pédagogique. En revanche, il y a eu uniquement le cachet du secrétariat du département de français portant la mention «pour le chef de département, la Responsable de la post-graduation.»

Nous vous avisons que nous dénonçons ces agissements illégaux et injustes et nous demandons l’annulation de ces deux concours de doctorat «socio didactique» et «littérature».

Les intéressés :

Les étudiants en Master d’Alger 2

Les étudiants dénoncent la magouille au concours de doctorat



Le Matin

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

June 2017
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2