L’élection présidentielle aurait lieu le 10 avril prochain

L’élection présidentielle aurait lieu le 10 avril prochainPrésidenceLe chef de l’État va convoquer le corps électoral via un décret présidentiel, avant la fin de la semaine prochaine. Ayant lui-même été élu en 2009 en date du 9 avril, son troisième mandat expirera le 8 avril prochain. L’élection présidentielle aura lieu donc le 10, ou au plus tard le 17 de ce même-mois, si l’on s’en tient aux textes en vigueur et aux récentes déclarations faites par le ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaïz. Le moins que l’on puisse dire est que le calendrier politique vient de se préciser de manière parfaitement claire.

La confirmation donnée par le ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaïz, (et qui avait déjà été faite maintes fois avant lui par le Premier ministre Abdelmalek sellal), a eu ceci de positif qu’elle comportait une précision de taille : à savoir que la convocation du corps électoral par le président Bouteflika, aura lieu avant la fin de la semaine prochaine, c’est-à-dire avant la fin de la première moitié du mois de janvier courant. Cela sous-entend de facto que le calendrier électoral sera bel et bien respecté. C’est là, du reste, une des principales promesses qui avaient été faites par le président Bouteflika lors, de son Conseil des ministres du mois de septembre passé. De fait, la loi organique n° 12-01 du 18 Safar 1433 correspondant au 12 janvier 2012 relative au régime électoral stipule dans son article 25 que « sous réserve des autres dispositions prévues par la présente loi organique, le corps électoral est convoqué, par décret présidentiel dans les trois (3) mois qui précédent la date des élections». Pas besoin donc de sortir d’une quelconque grande école pour conclure que l’élection présidentielle aura automatiquement lieu, soit le 10, ou au plus tard le 17 avril prochain. La scène politique est donc amenée à s’animer avant la fin du mois de janvier courant. Les candidats «sérieux», appelés à jouer un rôle important dans les débats et la prochaine campagne électorale, se feront connaître dès les trois ou quatre semaines à venir. Cela permettra aux observateurs d’avoir une meilleure lisibilité sur la tournure que prendra ce rendez-vous électoral décisif pour l’avenir de l’Algérie. Le chef de l’État lui-même, qui continue de laisser planer le doute sur ses intentions futures, va lui aussi se prononcer, même s’il attendra au tout dernier moment, tel que l’avait supposé notre journal dans des articles d’analyses prospectives datés de plusieurs mois déjà.

Inutile de dire, en effet, que le choix final que fera le président Bouteflika sera déterminant pour la suite des évènements, mais aussi et surtout sur la décision finale que prendraient certains candidats potentiels, Mouloud Hamrouche notamment. Ce dernier, nous recevant chez lui il y a de cela quelques années, avait été plus clair, en annonçant que jamais il ne se présenterait contre ce qu’il avait qualifié de « candidat du système ». Rien n’a changé (dans sa tête) depuis cette époque. Lui-même issu de ce même système, il a longtemps caressé le rêve de pouvoir le réformer de l’intérieur. Mais pour cela, il cherche avant tout à gagner la confiance et l’aval des gens qui comptent au sein de ce même système.

Les choses sérieuses vont bientôt commencer…

En revanche, la question ne se pose pas du tout de la même manière pour Ali Benflis. Ce dernier, selon de nombreuses sources très proches de lui, est déjà sur les starting-blocks et fera donc l’annonce de sa candidature quelle que soit la décision finale que prendra le président Bouteflika. Dix ans après son duel, malheureux contre Bouteflika, il espère aujourd’hui réussir là où avait échoué en 2004. Il a pour lui des relais et des soutiens que l’on nous dit «insoupçonnés» et «inespérés.» Ces derniers résident en grande partie dans les rangs-mêmes du FLN dont le secrétaire général est de plus en plus affaibli depuis que nous avons une confirmation quasi-absolue que la révision de la constitution, n’aura pas lieu avant cette élection présidentielle alors, que Amar Saïdani ne cesse de claironner le contraire. Il devient évident aujourd’hui, qu’il ne sera plus question que d’élection présidentielle et que la révision de la constitution sera remisée aux calendes grecques. Une pareille éventualité, d’ailleurs, fragilise encore plus la position de Saïdani à la tête du FLN, lequel risque même d’en être délogé bien avant le mois d’avril prochain.

Il va sans dire que Benflis ne devra quand même pas crier victoire trop tôt. Il devra en effet, compter avec des candidats potentiels tout aussi «sérieux» que lui, et dont les noms circulent sans que ces derniers n’aient eux aussi décidé de se jeter dans l’arène électorale, tant il est clair que c’est la décision finale que prendra Bouteflika qui déterminera la suite des évènements. Des évènements qui iront très certainement en s’accélérant dès que, le corps électoral aura été convoqué, sachant que cela a toutes les chances d’être fait dans les tous prochains jours, et que les candidats potentiels se verront forcés d’annoncer la couleur afin, de retirer les formulaires pour les dispatcher et les faire signer par les citoyens à travers tout le territoire national. Reste à se demander si le chef de l’État ne va tout simplement pas briguer un quatrième mandat, et si le suspens qu’il laisse planer (devenu au fil du temps une sorte de «marque de fabrique»), ne sert pas surtout à permettre aux institutions de fonctionner normalement et au plan quinquennal d’être mené à bien, sans que le président ne soit obligé de porter cette obligatoire et incontournable casquette du «candidat-président». Une chose reste sûre dans toutes ces suppositions et l’ensemble de ces conjectures : une lisibilité politique quasi-parfaite nous sera offerte d’ici à la fin du mois en cours, ou au plus tard le début du mois, lorsque les «grosses cylindrées» auront enfin abattu leurs cartes et que les choses sérieuses auront commencé enfin…

Le Courrier d'Algérie  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3