AFFRONTEMENTS ENTRE JEUNES ET MAGASINS INCENDIÉS

Graves dérapages à Ghardaïa

Graves dérapages à GhardaïaCes actes de vandalisme ont été commis par des groupes de jeunes cagoulés et non identifiés.

Huit magasins, situés au quartier de Theniet El-Makhzen et au centre-ville de Ghardaïa, ont été complètement ravagés par des incendies déclenchés par des jeunes non identifiés hier, a-t-on constaté.

Ces incendies, qui n'ont pas fait de victimes, coïncident avec les affrontements nocturnes et récurrents entre groupes de jeunes des quartiers de Souk et Hay El Moudjahidine du centre de Ghardaïa, qui se sont étendus ensuite à d'autres quartiers de la ville.

L'intervention des sapeurs-pompiers a permis de circonscrire les flammes et empêcher qu'elles ne s'étendent à d'autres magasins et habitations du quartier populaire de Theniet El-Makhzen. Le mobilier urbain, des magasins et des véhicules ont fait l'objet d'actes de vandalisme sporadiques commis par des groupes de jeunes cagoulés et non identifiés, dans la nuit d'hier et d'avant-hier, à Ghardaïa où régnait hier matin un calme précaire émaillé d'affrontements récurrents sur les terrasses de maisons situées dans le quartier Hay El Moudjahidine et El-Ksar de Ghardaïa, a-t-on constaté. Ces actes de destruction sont accompagnés de pillages de biens privés.

Devant cette situation, un important dispositif policier a été mobilisé pour faire cesser les heurts et ramener le calme et la quiétude dans la région en utilisant des bombes lacrymogènes, pour disperser les antagonistes. La journée d'hier a été marquée par la fermeture des commerces dans les différents quartiers de la ville de Ghardaïa. Selon les responsables de la daïra, les pouvoirs publics ont mobilisé les moyens humains et matériels pour préserver les biens et les personnes, avant de rendre hommage aux sages, imams et autres membres de la société civile de Ghardaïa, pour leur contribution au rétablissement de la quiétude et la concorde. Le wali de Ghardaïa avait rencontré avant-hier, en présence des autorités locales, des élus et autres sages de la ville, une délégation de commerçants venue solliciter la sécurisation de leurs biens dans les quartiers de Ghardaïa, selon un élu. Le wali a appelé à cette occasion l'ensemble des citoyens à la tolérance et à la fraternité entre les habitants de la ville, tout en assurant que la loi sera appliquée à tous ceux qui ont participé à ces violences, selon le même élu.

Des imams de la région ont exhorté les citoyens à la tolérance religieuse et au rejet des actes portant atteinte à la paix et à la bonne entente entre les habitants. Plusieurs personnes contactées par l'APS ont déploré ces actes «condamnables» et exhorté les services concernés à prendre les mesures qui s'imposent pour arrêter leurs auteurs.

Les jeunes des deux quartiers en conflit de Ghardaïa s'accusent, les uns les autres, d'être responsables de ces affrontements sans raison apparente ou revendications. Ces incidents, qui, selon une source hospitalière locale, ont fait plus d'une cinquantaine de blessés, en majorité des blessés légers parmi les policiers, ont suscité l'indignation des commerçants, artisans et acteurs du secteur du tourisme, en cette période de vacances de fin d'année. Il convient de rappeler que ces affrontements ont commencé dans la nuit d'avant-hier.

Des affrontements nocturnes sporadiques et récurrents entre groupes de jeunes des quartiers de Souk et Hay El Moudjahidine du centre-ville de Ghardaïa ont repris le même jour à la tombée de la nuit et se sont étendus au quartier dit Hadj Messaoud, a-t-on constaté sur place.

l'Expression  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

July 2017
M T W T F S S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6