BOUIRA

Tikjda "envahie" par les touristes

BOUIRA
Tikjda La présence de la neige dès le mois de novembre dernier, est une aubaine pour la direction.

Ce week-end a été dramatique pour quatre jeunes venus de l'autre versant du Djurdjura pour profiter des bienfaits de la nature. Aventuriers, ils ont essayé de défier la nature en s'engageant dans une portion du col de Thirourda alors que des consignes de vigilance avaient été émises par la Protection civile. Les quatre sont morts et un autre a été blessé en basculant dans le ravin.

Chaque fin de semaine est une occasion pour des centaines de familles d'aller s'oxygéner et prendre l'air frais de Tikjda. Hélas! les structures et les moyens continuent à manquer considérablement pour permettre un réel essor du tourisme de montagne. Même la réalisation d'un centre d'études ouvert aux universitaires demeure une construction fermée. Le projet inscrit pour améliorer l'accueil avec notamment la réalisation d'une aire de stationnement, des espaces de repos aux visiteurs, tarde à se concrétiser et accuse un retard malgré les maintes promesses du maître de l'ouvrage. La station de montagne de Tikjda a renoué avec l'activité en cette période des premières neiges. Les clients affluent de partout chaque fin de semaine. La majorité des visiteurs préfèrent pique-niquer sur les bords de la route en raison des prix jugés excessifs au niveau du complexe. L'accès vers la piste de ski d'Aswel n'est pas encore autorisé en raison de la grosse couche de poudreuse par endroit. Les amateurs de la glisse se limitent aux quelques pentes autour du complexe. Préférant des randonnées pédestres, les familles pique-niquent sous les cèdres.
Les enfants s'adonnent à des batailles sous le regard de parents heureux. Les plaques d'immatriculation des véhicules restent un indice qui montre que beaucoup de visiteurs viennent de la région d'Alger. L'accès reste encore difficile en raison de l'exiguïté de la route et surtout de l'incivisme de certains qui ne se soucient que de leurs intérêts, les neiges déblayées par les véhicules spécialisés sont encore sur les bords de la route, décourageant les Bouiris qui préférent attendre encore la fonte pour rallier la montagne.

Ils sont nombreux à s'arrêter au niveau de l'intersection vers Semmache et admirer les beaux paysages qui s'offrent à leurs yeux. Comme à l'accoutumée, ce sont les plus jeunes qui emplissent les lieux. Le comportement de certains fait fuir les familles. Même la présence des gendarmes ne semble pas inquiéter ces énergumènes qui viennent consommer leurs canettes sans aucune retenue ni pudeur devant des enfants et des femmes venus le temps d'une journée vivre et respirer un air pur. Les militaires stationnés sur place, organisent la circulation tout en recommandant aux usagers beaucoup de prudence. L'éventuel retour du mauvais temps à partir d'aujourd'hui a augmenté la pression et est à l'origine peut-être de cette forte présence à Tikjda. La bonne nouvelle est que les grosses quantités de neige qui sont tombées peuvent tenir jusqu'au mois de mai prochain, ce qui présage d'une saison de haute fréquentation au niveau des structures de tourisme. De l'avis de tous, la direction du complexe devrait revoir ses prix à la baisse pour réellement attirer un maximum de clients, au niveau d'une structure qui se débat dans des difficultés financières depuis sa création.

La présence de la neige dès le mois de novembre dernier, est une aubaine pour la direction qui, si elle venait à accentuer ses activités, peut réussir l'année sur le plan financier surtout que la fin du mois en cours sera l'occasion pour beaucoup de venir fêter la nouvelle année.

l'Expression  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31