Le train Tizi-Oued Aïssi opérationnel avant fin 2008

Le secteur des transports à Tizi-Ouzou en passe de s’offrir un nouveau visage

La Depeche de Kabylie 14/07/2008


1862_57935.jpg

Considéré par les économistes comme le levier de tout développement économique et social, le secteur des transports est également un indice fiable sur la santé économique d’une municipalité, d’une région, ou de tout un pays.

A Tizi-Ouzou, ce secteur vit, à l’image des autres activités névralgiques, en mutation palpable, qui s’effectue, graduellement, certes en amont et en aval. Après de longues années de léthargie, le transport à Tizi-Ouzou semble comme renaître. Une nouvelle ère est d’ores et déjà amorcée. Depuis janvier 2007, une équipe rajeunie et compétente a pris les commandes du secteur et s’est donné comme mission de revoir la stratégie d’action de la Direction des transports. De fait, une politique de “redéploiement” a été mise sur pied pour entamer des chantiers de grande envergure. Cette politique, qui consiste prioritairement à stopper la dégradation puis à élaborer un schéma directeur à court et moyen termes, s’est vite concrétisée. La deuxième priorité de la nouvelle équipe est axée sur le chef-lieu de wilaya, et notamment le centre-ville, où se fait la quasi-totalité de ce que les spécialistes appellent les “déplacements obligatoires” (administrations, banques, écoles,...etc). La direction a donc réfléchi à développer le secteur urbain d’une manière étudiée et efficace. A commencer par assainir ses propres services, et ce, en axant le gros du travail sur des instruments de gestion plus modernes, plus adéquats. Pour exemple, une cellule de suivi de projets-une structure qui n’a jamais existé à Tizi-Ouzou ! -a été instaurée pour marquer la nouvelle ère du secteur. Côté pratique, les efforts de la nouvelle équipe ont abouti à quatre énormes projets. Il s’agit de la finalisation de la ligne de chemin de fer reliant Tizi à Oued Aïssi, la réalisation d’une gigantesque gare multi-modale, la mise en place d’une entreprise de transport urbain ainsi que le téléphérique.

Le train Tizi - Oued Aïssi opérationnel avant la fin de l’année en cours
égaré dans les tiroirs de l’administration publique depuis près de 15 ans, le fameux projet de rail reliant Tizi-Ouzou à Oued Aïssi sera, finalement, réceptionné avant la fin de l’année en cours. Actuellement, les travaux sont à 68% d’avancement et le chantier fonctionne à plein régime depuis plusieurs mois déjà. Mieux, le directeur des transports, M. Rezzig, annonce même qu’une perspective de prolongement de cette même ligne jusqu’à Tamda est très envisageable, voire nécessaire. L’idée a été lancée pour anticiper la gestion des flux des étudiants du futur pôle universitaire. Si ce projet voit le jour, il constituera un “train de banlieue universitaire” reliant les deux localités de Tamda et Tadmaït sur presque 34 km...

Dans la même optique, la future gare de Tizi-Ouzou, bâtie à Kaf Ennaâdja, près de la Nouvelle-Ville, sera également réceptionnée en décembre prochain. Elle sera, à la fois, ferroviaire et routière et elle sera dotée d’un téléphérique. Sa capacité d’accueil sera de l’ordre de 120 000 voyageurs/jour et 80 000 tonnes de marchandises par jour. Tout cela assorti d’une modernisation et électrification de la ligne Thénia- Tizi-Ouzou. D’après M. Rezzig, les travaux débuteront avant la rentrée. La durée du projet est de 30 mois. Une fois la nouvelle ligne opérationnelle, le voyageur pourra faire le trajet Tizi- Alger en ...1h10mn.

Un téléphérique pour relier Tizi-Ouzou à Rédjaouna
Toujours dans le chapitre des réalisations, la ville de Tizi-Ouzou sera dotée, d’ici quelques mois, de cinq gares intermédiaires qui auront à charge de cueillir les voyageurs des 66 communes de la wilaya depuis la périphérie. De fait, les fourgons de transport de voyageurs n’auront plus accès à la ville. Ils se contenteront de déposer leur clients dans les futures gares de Boukhalfa, Bouhinoun, Oued Falli, carrefour Béni-Douala et carrefour Chaâbane. Une entreprise de transports urbains, très semblable à l’ETUSA d’Alger, se chargera par la suite d’acheminer les voyageurs vers la ville. Du coup, celle-ci sera nettement plus aérée car un énorme flux de véhicules sera stoppé à l’entrée. La Direction des transports a déjà acquis 25 bus de marque Vanhool d’une capacité de 100 voyageurs chacun. En attendant l’arrivée de cinq autres bus similaires pour compléter la flotte, les autorités ont déjà élaboré le circuit de l’entreprise, avec l’accord de l’APC. Un circuit qui s’effectuera sur six lignes avec une billetterie électronique. Pas moins de 28 000 voyageurs seront pris en charge chaque jour. Pour finir, la Direction des transports a également inscrit un projet de téléphérique pour la ville des Genêts. Ce nouvel ouvrage, qui sera réalisé pour renforcer le transport urbain à Tizi, disposera de quatre stations: Kaf Ennâadja, la Haute-Ville, le Sanatorium puis le village de Redjaouna. L’étude de faisabilité est en cours d’évaluation. Le bureau d’études sera désigné dans quelques jours. Tizi aura son téléphérique dans quelques mois.
 

par Ahmed Benabi

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1