TIGZIRT (TIZI OUZOU)

La chasse aux non-jeûneurs commence...

TIGZIRT (TIZI OUZOU)
La chasse aux non-jeûneurs commence...Après avoir tant résisté à l'islamisme et avoir évité in extremis le basculement de la République vers un Etat théocratique, nous revoilà donc au point de départ.

«Vous êtes des juifs!», «matehchmouch (vous n'avez pas honte?)»... C'est avec ces propos que des éléments de la Gendarmerie nationale ont apostrophé un groupe de jeunes attablés à l'intérieur d'une cafétéria dont les portes étaient fermées à double tour.

La scène s'est produite avant-hier vers 15h au village Tifra dans la commune de Tigzirt dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le tort de ces jeunes: avoir exercé leur liberté de ne pas observer le jeûne!
Ces derniers ont été surpris par cinq gendarmes qui ont défoncé la porte après s'être présentés à bord de véhicules banalisés. Munis d'une caméra, ces agents ont d'abord filmé les jeunes avant de délester le propriétaire de la cafétéria de sa carte nationale d'identité, non sans les charger d'insultes et d'invective.

Aussitôt informé, le président du comité de village s'est précipité sur les lieux. Il a fait savoir que ces jeunes ne dérangent personne.
«En tant que président du comité de ce village, je vous dis que vous n'avez pas le droit d'agir de la sorte. Personne n'est dérangé dans ce village par cette cafétéria. Je vous informe que vous venez de rentrer dans une cafétéria dont les portes étaient fermées! Et que tout ces non-jeneûrs ne dérangent personne dans ce village», s'est emporté Malik, président du comité de Tifra, le grand village de la commune de Tigzirt. «Même l'Imam de notre village ne s'est pas plaint de ses jeunes, je ne comprends pas ce que vous faites ici!», a-t-il signifié à l'adresse des gendarmes sur place.

Selon des sources locales les gendarmes ont agi suite à des informations qui leur ont été transmises par deux salafistes. Ces derniers, voulant jouer le rôle de gardiens du temple, n'admettent pas que des personnes pensent ou agissent différemment que leurs idées. Juste après l'incident, le comité de village a convoqué une réunion pour prendre les décisions qui s'imposent.
La première concerne la récupération des papiers (pièce d'identité et registre du commerce) du propriétaire de la cafétéria sans qu'aucun PV ne soit rédigé à son encontre ni qu'aucun grief ne lui soit reproché.

Hier, des dizaines de citoyens se sont présentés à la brigade de gendarmerie.
Dans l'après-midi, devant la colère qui s'est emparée des habitants du village Tifra, le propriétaire de la cafétéria s'est vu remettre ses papiers et aucune poursuite n'est engagée contre lui.
Cet incident a fait réagir les organisations de la société civile. L'Observatoire des droits de l'homme de Tizi Ouzou a dénoncé «ce comportement qui nous plonge dans le Moyen âge».

Après avoir tant résisté à l'islamisme et avoir évité in extremis le basculement de la République vers un état théocratique nous revoilà donc au point de départ?
Incroyable ces pas effectués en arrière après avoir tant payé pour que l'Algérie soit un pays libre où la religion sera vécue de manière sincère avec le respect et la tolérance des musulmans et non-musulmans n'observant pas le Ramadhan.
Le Ramadahn n'est que le troisième pilier de l'Islam, beaucoup d'Algériens ne font pas le deuxième pilier qui est la prière, pourquoi ne fait-on donc pas des enquêtes sur les non-prieurs pour les traquer?
Sommes-nous devenus fous dans cette République où la corruption est instaurée en mode de vie où on fait la chasse à ceux qui vivent leur foi à leur façon et avec leurs convictions?

l'Expression  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5