Ouverture jeudi dernier de la 8e édition de la Fête du bijou à Ath Yanni

Et c’est parti !

La Depeche de Kabylie 26/07/2008

Ouverture jeudi dernier de la 8e édition de la Fête du bijou à Ath YanniC’est parti ! La 8e édition de la Fête du bijou qu’organise annuellement la commune des Ath Yanni, placée cette année sous le haut patronage du président de la République, a été ouverte jeudi passé en présence du wali de Tizi Ouzou, du représentant du ministre de la PME et de l’Artisanat, du directeur de la culture de Tizi Ouzou, de quelques élus et de nombreux citoyens venus fêter l’art traditionnel.

L’ouverture officielle s’est faite au CEM Larbi-Mezani par Med Bachir Kechroud,directeur de l’artisanat traditionnel au niveau du ministère de tutelle. Ce dernier déclarera, dans une très brève allocution d’ouverture, que l’absence du ministre de la PME et de l’Artisanat est due à " des obligations professionnelles " . Il faut dire que l’absence de M. Benbada, a déçu plus d’un parmi les artisans qui nous ont indiqué qu’ils l’attendaient impatiemment afin de l’interpeller sur ses engagements donnés à l’occasion de la tenue de la précédente édition. Le président de l’APC d’Ath Yanni, est intervenu pour dire que la 8e édition de la Fête du bijou ne devait pas se tenir pour plusieurs raisons. "La première est le fait que nous en sommes uniquement à notre huitième mois à la tête de la municipalité et que sur le plan de la préparation, j’avoue que nous ne sommes pas prêts pour un événement aussi grandiose que celui de la fête d’aujourd’hui. Ce qui fait que nous évoluons pour l’occasion dans un contexte d’inexpérience. Deuxièmement, la prise en charge des préoccupations de nos concitoyens accapare toute notre attention en cette période cruciale de l’année " a indiqué M. Boumaza, premier magistrat de la commune d’Ath Yanni. Ce dernier insistera sur la difficulté à trouver des sponsors " la recherche des sponsors pour l’événement s’est avérée une tâche très ardue même si au bout nous avons réussi à convaincre plusieurs d’entre eux.
J’appelle dans ce chapitre toutes les bonnes volontés, surtout les natifs de la région à libérer la fête du Bijou de ces sollicitations gênantes et humiliantes ". Plus de 67 artisans-bijoutiers exposeront durant une semaine leurs produits qui orneront les différents stands lesquels se repartissent sur une dizaine de salles au CEM Larbi-Mezani. Le Centre culturel Mouloud-Mammeri abritera quant à lui 45 exposants de différents arts artisanaux, broderie, tapisserie entre autres.

Onze wilayas y prennent part …
Les onze wilayas qui ont confirmé leur participation à cette 8e édition de la fête du Bijou ont été toutes présentes à l’ouverture. Il s’agit des wilayas d’Illizi, Tamanrasset, El Oued, In Témouchent, Sétif, Boumerdès, Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa. En plus donc du bijou qui sera à l’honneur, plusieurs activités sont programmées, des soirées artistiques seront au menu avec la précieuse contribution de la Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. Dans ce sillage, M Ould Ali El Hadi, premier responsable du secteur nous fera savoir que sa direction encouragera toutes les initiatives qui travaillent pour le développement de la région, " Nous contribuons avec les moyens du secteur à la réussite de cette fête qui participe concrètement à la préservation de la mémoire collective de notre pays ", nous dit en marge de la cérémonie d’ouverture, le directeur de la culture de Tizi Ouzou. Pour revenir à la cérémonie d’ouverture que les organisateurs ont voulu, cette année, simple, affranchie de tout ce qui a trait à l’aspect folklorique, a été une opportunité pour les artisans bijoutiers de faire entendre leurs voix à l’adresse du premier magistrat de la wilaya. Ce dernier a été particulièrement interpellé sur les aléas qui entourent l’activité artisanale et la précarité qui vivent les artisans.

" 57 cartes d’artisan délivrées … "
Interrogé par nos soins sur ce registre, Hocine Mazouz, nous indiquera ceci : " l’Etat fait des efforts pour restituer au bijou la dimension qui est la sienne, nous réfléchissons sur la création d’un musée pour la préservation du patrimoine artisanal ".

Dans le même ordre des choses , le directeur de la PME et de l’artisanat nous fera savoir que pas moins de 57 artisans bijoutiers issus de la région des Ath Yanni, ont subi des tests de qualification sanctionnés par la délivrance de la carte d’artisan.

Notre interlocuteur ajoute que 29 d’entre eux ont bénéficié d’une formation ayant porté sur les mécanismes de création d’entreprises, et ce en application d’une convention signée avec l’Association des artisans bijoutiers. M. Bara dira : " 24 artisans bijoutiers ont déjà bénéficié d’une aide du fonds de wilaya de l’artisanat, nous comptons organiser un autre cycle de formation qui sera destiné à 47 autres artisans à partir du 6 août prochain ".
La fête du Bijou a eu pour sa huitième édition le soutien de plusieurs opérateurs économiques et institutions dont, ALL Stores – Decorex-BDL- ETK-CDFMPA –Prodiglace –Cevital, ETRHB-EROE-ATRB-ODIMAT, la Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou –Jardin secret –Bellat –Celia –Fromage Zaky-Hamoud-Boualem –Merinal –Fovéa communication l’Entv et la Dépêche de Kabylie. Alors que l’enveloppe allouée à la manifestation par le ministère de tutelle est de un million de dinars .

Une organisation parfaite …une sécurité totale
La population des Ath Yanni était donc jeudi passé heureuse d’accueillir les centaines de visiteurs , venus des coins et recoins de la Kabylie et d’ailleurs, qui ont pris d’assaut, dès la matinée les différents stands pour admirer le génie créateur du bijou kabyle.
Une cérémonie d’ouverture qui s’est caractérisée par un côté festif et hospitalier, aidé en ce sens par un environnement entièrement sécurisé dû à la forte présence des forces de sécurité qui veillent sur le bon déroulement de la manifestation. Un climat de sérénité qui d’ailleurs n’a pas manqué d’encourager plusieurs citoyens qui se sont déplacés en famille à rester le plus longtemps possible sur les lieux.

A noter enfin que le programme de la 8e édition de la fête du Bijou qui s’étalera sur une semaine, verra en plus des expositions-vente et des soirées artistiques, la tenue d’une journée d’étude qui portera sur le thème "Sauvegarde de l’art traditionnel. "
 

par A. Zeghni

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1