CRASH DE L'AVION MILITAIRE EN LOZÈRE Quatre corps retrouvés et deux autres recherchés


  L'aviation algérienne est en deuil.

CRASH DE L'AVION MILITAIRE EN LOZÈRE 
Quatre corps retrouvés et deux autres recherchésAu moins quatre personnes ont péri dans le crash de l'avion de fret militaire algérien qui s'est écrasé vendredi dernier en Lozère, sud de la France. Des six passagers que comptait cet avion, quatre corps sans âme ont été retrouvés vendredi soir par les enquêteurs. Un corps a été trouvé dans le poste de pilotage et trois autres dans la carlingue disloquée de l'appareil.

Les secours recherchaient encore les deux autres passagers après avoir éteint l'incendie de l'appareil, un cargo bimoteur de taille moyenne qui avait décollé d'Alger vendredi matin avec à son bord cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie, révèle un communiqué du ministère de la Défense nationale. Cet avion exécutait «une mission d'acheminement d'équipements au profit de la Banque d'Algérie à partir de la France», révèle un communiqué du ministère de la Défense dans lequel il confirme le crash... Ce bimoteur du type Casa C-295 transportait une cargaison autrement sensible qui serait du papier fiduciaire servant à la fabrication de billets de banque. L'accident s'est produit, alors que l'avion regagnait l'Algérie. Néanmoins, les circonstances du crash n'ont pas encore pu être établies. Mais la brume conjuguée à la difficulté de la zone survolée pourrait être la cause de ce crash. Cependant, aucune hypothèse n'est écartée par les enquêteurs surtout par rapport à la sensibilité de la cargaison. Une commission des forces aériennes a même été mise sur pied pour déterminer les causes et les circonstances exactes de cet incident, souligne le communiqué du ministère de la Défense.

Les espoirs de retrouver les deux autres personnes, qui étaient dans l'appareil, en vie, sont minces mais les secours ne perdent pas espoir. Ils pensaient même qu'une des victimes s'était éjectée en parachute car un témoin croyait avoir aperçu un parachute. Finalement ce n'était qu'un morceau de la carlingue. Les recherches des deux autres corps et l'enquête se poursuivent donc, mais la météo n'est pas là pour arranger les choses! La pluie qui est tombée à verse sur cette zone peu habitée de Lozère ne facilite pas le travail des sauveteurs. Cette situation fait que les sauveteurs s'attendent à ce que les fouilles de la zone s'étendent sur plusieurs jours, a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Le plafond nuageux était trop bas, hier matin, pour permettre aux hélicoptères de quadriller la zone. Le bimoteur s'est écrasé dans une zone située à environ 1 000 mètres d'altitude par une météo déjà brumeuse vendredi. Une cellule de crise a été mise en place, l'incendie a nécessité l'intervention de 14 véhicules de pompiers de Lozère avec 25 pompiers, et de six autres véhicules venus d'Aveyron avec 25 pompiers. Des officiels algériens se sont rendus sur les lieux samedi, a pu constater le correspondant de l'AFP sur place, alors que le consul d'Algérie à Montpellier Khaled Mouaki Benani, était arrivé vendredi soir. Tout comme le préfet de Lozère, Philippe Vignes, qui était accompagné du procureur de la République à Mende, Samuel Finielz. La mobilisation est donc totale que ce soit du côté algérien ou français, afin de déterminer les causes exactes de ce drame.

L' Expression 

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

July 2017
M T W T F S S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6