Une députée marocaine crée la surprise au Parlement

Elle pose une question intégralement en tamazight

Elle s'appelle Fatima Tabaâmrante. Elle est non seulement députée élue sur les listes du Rassemblent national des indépendants (RNI) mais c'est aussi une chanteuse amazighe très connue au Maroc. Lors d’une session consacrée aux questions orales, Fatima Tabaâmrante a suscité une vive polémique dans l’hémicycle marocain.

La députée a posé une question en langue amazighe au ministre marocain de l’Éducation nationale, Mohamed El-Ouafa, suscitant la surprise de plusieurs membres du gouvernement et même des dissensions dans les rangs des parlementaires, notamment ceux de la majorité gouvernementale (islamistes du PJD et conservateurs de l’Istiqlal). L’événement est qualifié d’“historique” au Maroc. Certains n'hésitent pas à évoquer une “victoire de l’amazighité”, puisque Fatima Tabaâmrante (une chanteuse originaire du Souss et qu’on présente dans les médias comme analphabète) n’a pas  attendu la promulgation d’une loi organique  consécutive à l’officialisation de tamazight,  consacrée  par la nouvelle Constitution marocaine, pour s’adresser au ministre dans sa langue maternelle.

Liberté

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3