Dans un entretien accordé hier à i-Télé

Sarkozy veut renégocier l’accord d’immigration avec l’Algérie

Le président français, Nicolas Sarkozy, a indiqué, hier, que réélu, il engagerait la renégociation des accords passés avec “des pays amis ou voisins”, dont l’Algérie, sur l’immigration afin de diviser par deux le nombre d’étrangers autorisés à entrer chaque année en France.

“Il faudra (...) sans doute renégocier un certain nombre d’accords avec des pays amis ou voisins, je pense notamment à l’Algérie”, a déclaré M. Sarkozy sur la chaîne d’informations I-Télé. “Cinquante ans après la décolonisation, il est temps de mettre les choses à plat et de voir comment on peut mieux travailler ensemble et renégocier des accords”, a poursuivi le président sortant. Lors de cet entretien, M. Sarkozy a confirmé que son objectif s’appliquerait “dès la première année et d’une façon très simple”. “Nous imposerons à tous ceux qui veulent venir au titre du regroupement familial ou du mariage avec un Français l’obligation : un, d’avoir un logement, deux, d’avoir un revenu, trois, d’apprendre le français et les valeurs de la République avant d’entrer sur le territoire national”, a-t-il rappelé. Paris et Alger tentent depuis plus d’un an de signer un quatrième avenant à l’accord bilatéral de 1968 sur la question très sensible de la circulation des personnes entre les deux pays. En janvier 2011, l’Algérie avait fustigé la France pour des mesures “discriminatoires” en matière d’attribution de visas. Le mois dernier, les autorités algériennes ont encore dénoncé de récentes mesures françaises en matière de délivrance des visas notamment celle exigeant des Algériens d’apporter la preuve de leur retour dans leur pays après un séjour en France.

Liberté

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

May 2017
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4