4 CIVILS TUÉS DANS UN ATTENTAT À LA BOMBE AUX ISSERS


Le témoignage saisissant d'un médecin

Les victimes de cette attaque étaient à bord d'un autobus de transport de voyageurs assurant la ligne Tizi Ouzou-BlidaSur l'écran du portable on pouvait lire: «Khali (mon oncle)», c'était le dernier numéro que l'étudiante a appelé.
Encore une boucherie en Kabylie! Les terroristes frappent de nouveau en début de semaine. Quatre personnes ont été tuées et plus de dix autres blessées hier, suite à l'explosion d'une bombe artisanale actionnée à distance par des terroristes sur la RN 12 entre les Issers et Bordj Menaïel à l'est de la wilaya de Boumerdès.

Les victimes de cette attaque étaient à bord d'un autobus de transport de voyageurs assurant la ligne Tizi Ouzou-Blida et qui roulait derrière un convoi militaire sur la Route nationale, à proximité de la ville de Bordj Menaïel, indique une source médicale. Les victimes ont été évacuées vers l'hôpital de Bordj Menaïel. L'attaque a provoqué un énorme embouteillage sur cet important axe routier qui relie la capitale à Tizi Ouzou.
C'est ainsi que la RN 12 entre Alger et la capitale du Djurjura a été temporairement fermée et la circulation a été déviée vers des routes secondaires.

«J'était sur le chemin de l'hôpital de Bordj Menaïel quand l'explosion s'est produite», raconte un médecin sous le choc. «Je viens d'échapper une nouvelle fois à un attentat puisque j'étais à 500 m du lieu du drame», témoigne-t-il. Arrivé à l'hôpital «la première victime que je reçois était une fille. Totalement déchiquetée par la déflagration, son corps était méconnaissable, témoigne le médecin. «Je voulais contacter sa famille, j'ai pris son portable, j'ai appelé le dernier numéro qu'elle a composé, sur l'écran du portable on pouvait lire: «Khali (mon oncle)», raconte encore le médecin visiblement très affecté. «J'ai composé le numéro. C'était son oncle!». Choqué, l'oncle arrive à l'hôpital et prend connaissance du drame qu'il vient d'entendre au téléphone. La fille en question était une étudiante à Blida, elle est originaire d'Azzefoun. Hier, un décor apocalyptique régnait sur les routes quelques minutes après l'explosion.

Toutes les victimes qui se trouvaient à bord d'un bus de type Toyota se dirigeant vers la wilaya Blida sont originaires de Tizi Ouzou. Les passagers s'appelaient, N. A, une jeune fille âgée de 33 ans, B. F, âgée de 35 ans, T. D, âgé de 36 ans et une étudiante H. D. âgée de 20 ans. Les trois blessés sont respectivement, M. M. âgé de 35 ans, S. A. âgé de 53 ans et M. H âgé de 36 ans. Il est aussi question de 6 personnes légèrement blessées qui ont quitté l'hôpital. Pas plus tard qu'il y a une semaine, un convoi de la gendarmerie avait également été la cible d'une bombe actionnée à distance dans la localité de Thénia.
Aucune victime n'avait alors été déplorée, mais le camion en queue de convoi avait été endommagé.

Ces deux attentats interviennent au moment où le ministère algérien de la Défense multiplie via les SMS les mises en garde contre la menace terroriste. Le ministère de la Défense a ainsi mis à contribution les trois opérateurs téléphoniques pour envoyer des SMS aux citoyens, leur demandant de signaler une éventuelle menace et présence terroriste. Dans ce message en question, le MDN a rappelé aux citoyens le devoir de signaler toute menace en appelant le numéro gratuit 15 90. Au même moment également, les services de sécurité multiplient les mises en garde contre la recrudescence des attentats terroristes.
Actuellement, les régions de l'Est algérien sont de plus en plus la cible des attentats terroristes qui visent les forces de sécurité.

l'Expression

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

June 2017
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2