Coup de starter, hier, des journées théâtrales Boubekeur-Makhoukh

Tifilkout rend hommage à miss T’murth

La Depeche de Kabylie 29/07/2008 Coup de starter, hier, des journées théâtrales Boubekeur-Makhoukh

Hier, Tifilkout était en fête à l’occasion de la première journée du festival de théâtre Boubekeur-Makhouk, en hommage à Kheireddine Amroune.
Des personnalités du monde artistiques de divers horizons s’y sont donnés rendez-vous pour commémorer l’anniversaire de la disparition tragique de Boubekeur en 1998, à l’instar des Abdeslam Abdenour, qui a dû quitter les festivités avant même l’entame des activités pour des raisons personnelles.

 

Étaient également présents Faouzia Naït Lhadj, première responsable de Théâtre régional de Tizi Ouzou, ceux de Annaba, de Sidi Bel Abbès, de Baraki… Au sein du village, tout donnait, hier, l’allure d’une grande fête. Toutes les artères et ruelles du village ont été nettoyées et ornés de drapeaux multicolores pour la circonstance. 10 h tapantes, une procession humaine menée par une vingtaine d’enfants s’est dirigée vers la bibliothèque du village pour l’inauguration d’une stèle à la mémoire de l’artiste originaire du village. Réalisée par un groupe de jeunes artistes, le buste comprend aussi, une plaque retraçant le riche itinéraire artistique de Boubekeur Makhoukh. Lors de la prise de parole d’inauguration, Faouzia Nait Lhadj, qui annonçait, le début des festivités a précisé dans son allocution, que Boubekeur était un jeune passionné du théâtre, elle dira : " J’avais travaillée sur la pièce, “Nawba Fi El Andalous,” sa dernière pièce ".

Par ailleurs, la directrice du Théâtre de Tizi Ouzou a souligné que son établissement, qui, rappelons-le, a grandement contribué aux festivités, " sera toujours aux côtés de l’association Tafat pour ces journées ", qu’elle espère, par ailleurs voir " grandir chaque année ". Ensuite des dizaines de personnes, notamment les amis de l’artiste se sont succédé sur la tribune pour des témoignages sur l’artiste. Tous les amis de Boubekeur ont tenu à témoigner de la grandeur de l’artiste, de son amour pour le théâtre et notamment son engagement sincère pour nombre de réalisations qui constituent, " la fierté du théâtre national ", a résumé, un ancien élève du dramaturge. De leur côté, les membres de l’association Tafat de Tifilkout ont, tour à tour, rappelé les grandes pièces écrites ou adaptées par l’artiste, ainsi que des témoignages sur l’œuvre et la vie de Kheireddine Amroune, dont la famille, notamment sa veuve accompagnée de sa fille, était présente, hier à Tifilkout.
Après l’inauguration de la stèle, les responsables des troupes ont été invités à prendre la parole. Le représentant de la troupe de Draâ Ben Khedda, a souligné : " C’est toujours un plaisir de venir à Tifilkout rendre un hommage à l’un des grands dramaturges algériens qui ont marqué le théâtre national par leur touche de maîtres ". De son côté, un représentant de la troupe des At Djennad, s’est incliné devant la mémoire des deux hommes de théâtre. Enfin, la troupe venue de Baraki, a tenu à remercier les organisateurs de ces journées, qui permettront, sans aucun doute, de réunir, le temps d’un spectacle, les troupes venues des quatre coins du pays.

Après l’inauguration, les invités ont été conviés à un déjeuner, avant que la conférence et une projection vidéo, sur la vie artistique des deux dramaturges ne viennent informer, un peu plus, les invités sur les parcours atypiques des deux hommes. Dans la soirée, deux spectacles étaient programmés. La troupe des Beaux-Arts de Azazga aura à réaliser une fresque sur scène et la troupe du Théâtre régional de Béjaïa subjuguera, immanquablement, le public avec la célèbre pièce Fadhma n’Soumeur, alors Tachemlit Nat Djennad clôturera la première soirée théâtrale dédiée à Boubekeur Makhoukh et à son élève Kheireddine Amroune
 

par Mohamed Mouloudj

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1