Reportage


«Pour travailler en Grande-Bretagne, les journalistes étrangers n’ont pas besoin d’autorisation»

«La police n’a pas le droit d’interpeller des cameramen ou des journalistes qui prennent des images dans les rues de Londres.

Filmer et prendre des photos est libre dans les endroits publics», nous a indiqué Christopher Wyld, directeur de la Foreign Press Association (FPA) (Association de la presse étrangère), lors d’une rencontre au Commonwealth Club, siège de l’association à Londres. Selon lui, presque 1000 journalistes étrangers travaillent en Grande-Bretagne. La FPA, qui est présidée par Hosny Emam, compte 500 membres. «Nous aidons les reporters étrangers à accéder à la société et à la culture britanniques. Nous organisons des débats, le dernier en date a trait à la sécurité durant les Jeux olympiques de Londres en 2012.

Un journaliste étranger n’a pas besoin d’autorisation ou d’accréditation pour activer en Grande-Bretagne. Il suffit d’avoir une carte de presse, mais ce n’est pas obligatoire», a-t-il précisé, soulignant qu’il n’existe pas de ministère de la Communication dans son pays. Il a, sur un ton amusant, rapporté que les correspondants de médias chinois, de plus en plus nombreux à travailler à Londres, sont étonnés de pouvoir exercer sans demander d’autorisation au gouvernement (beaucoup de journalistes chinois ont quitté Paris pour Londres après le soutien apporté par la France au Dalaï Lama). Le Japon compte le plus grand nombre de journalistes travaillant en Grande-Bretagne. Etre membre de FPA aide, d’après lui, les reporters étrangers à accéder plus rapidement aux sources officielles d’information. Christopher Wyld a indiqué que la FPA, qui existe depuis 1888, ne reçoit pas de fonds de l’Etat. Elle est financée par les cotisations des membres et par les sponsors (Chivas, Qatar Airways, Rio Tinto, le Royaume du Bahreïn, Al Charq Al Awsat, Wines from Spain, etc.).

Chaque année, la FPA donne un Media Award (prix) aux meilleurs journalistes. Le jury est présidé par Stryker McGuire de Newsweek (Etats-Unis). Annuelle, la cérémonie dînatoire de remise de ces prix est très prisée par toute la jet-set londonienne et même étrangère. En 2010, la princesse d’Espagne y était l’invitée d’honneur. Christopher Wyld a reconnu que des journalistes russes ou ceux venant de certains pays du Moyen-Orient ont beaucoup de difficultés à avoir le visa pour venir en Grande-Bretagne.

EL WATAN

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1