POUR EXIGER «JUSTICE ET VÉRITÉ» SUR LA MORT DU JEUNE BOUZA


Marche et rassemblement de la population à Ighil Ali

Un millier de personnes ont pris part, dans la matinée d’hier, à une marche suivie d’un rassemblement devant le siège de l’APC d’Ighil Ali, en hommage à un citoyen de la commune tué mercredi dernier par l’armée en opération de ratissage dans la forêt de la région.

La victime aurait été accidentellement tuée par l’armée alors qu’elle «chassait des grives au filet, ne portait aucune arme et ne représentait de ce fait aucun danger pour les militaires», écrit dans une déclaration le comité de soutien à la famille du défunt. L’action a été décidée au lendemain de ce drame en signe de deuil et de colère. Une grève générale totalement suivie a paralysé, entre 10h et 12h, la commune sous les mêmes mots d’ordre. Par ailleurs, le wali de Béjaïa et des représentants de l’armée se sont rendus dans la commune d’Ighil Ali durant la journée de dimanche dernier, pour présenter leurs condoléances à la famille du défunt, a-t-on appris.
A. K.

Grève dans les lycées de Béjaïa et fermeture de la RN 12 à Adekar
L’ensemble des lycées du chef-lieu de la wilaya a observé un mouvement de grève dans la journée de samedi pour dénoncer «la surcharge des programmes ». Les lycéens ont déserté les salles de classe dans la matinée pour investir la rue et se plaindre de «la surcharge des programmes scolaires ». «On n’a même pas le temps de souffler. Arrivés à la maison éreintés et saturés, on ne peut même pas réviser» ont déclaré de nombreux lycéens que nous avons rencontrés. «Les résultats catastrophiques enregistrés à tous les niveaux sont révélateurs de l’échec de la réforme de Benbouzid, qui persiste dans sa fuite en avant en soutenant le contraire lors de ses différentes sorties, pour faire l’éloge des réformes et l’amélioration du niveau scolaire», se plaint M. Ferhat, du lycée El Hammadia. Les lycéens ont observé un regroupement devant le siège de l’éducation, dans l’espoir de se faire entendre par le département de Benbouzid. Une délégation de lycéens a été reçue par le directeur de l’éducation, qui a tenu à rassurer les manifestants . Excédés par les dures conditions de scolarité qui empoisonnent leur quotidien, les lycéens d’Adekar sont sortis également dans la rue pour exprimer leur mécontentement en procédant à la fermeture à la circulation automobile de la RN 12 reliant la wilaya de Béjaïa et celle de Tizi- Ouzou. Entre autres revendications mises en avant par les lycéens d’Adekar «la restauration, le manque de chauffage dans cette région montagneuse, le manque de moyens didactiques et la surcharge des programmes ».

Le Soir d'Algérie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31