JSK : Le dernier hommage à Mustapha Anane



Le dernier hommage à Mustapha Anane - Un joueur de talentTous les supporters du club mythique du Djurdjura, la JSK, qui le connaissaient l’appelaient par son prénom.

Mustapha Anane, ancien milieu de terrain de la JSK s’est éteint mercredi 20 octobre à l’âge de 60 ans après une longue maladie. La nouvelle de son décès a vite fait le tour de toute la région. Son enterrement s’est déroulé, hier vendredi, au cimetière de M’douha. L’enfant de Larbaâ Nath Iraten, né en 1950 a été accompagné jusqu’à sa dernière demeure par une grande foule. Ses anciens coéquipiers étaient presque tous présents. Tout le monde l’appréciait depuis son entrée, encore enfant, à la JSK. Le staff technique ainsi que les dirigeants ont assisté à l’enterrement.

Beaucoup de supporters toutes générations confondues ont tenu à lui rendre hommage jusque dans sa maison familiale située au centre-ville de Tizi Ouzou. Les raisons de cette large présence des supporters s’explique en fait par la personnalité de Mustapha Anane. Son nom est intimement lié à la JSK qu’il a rejoint déjà en tant que minime. C’était en 1965. A cette époque, le club évoluait en deuxième division. Encore minime, Mustapha se voit promu dans les catégories supérieures sans difficulté. En junior, cet enfant au caractère réservé subjugue par son talent et surtout sa discipline, l’entraîneur Benfedda. Promu en catégorie seniors, Anane n’a pas déçu. Bien au contraire, les coachs qui vont se succéder à la tête de la JSK qui évoluait, depuis 1969 en première division, apprécieront les qualités techniques de ce milieu de terrain. Il sera le compagnon sur le terrain de beaucoup d’illustres joueurs. Koufi, Karamani, Kolli et autres dans les moments les plus forts de l’histoire du club kabyle. Sa première titularisation remonte en fait à l’année 1969 face à l’ES Guelma de Serridi. Depuis cette date, l’histoire de Mustapha Anane sera marquée par des moments très intenses avec son club. Pas seulement, car cet enfant du club sera appelé à évoluer avec l’Equipe nationale.

Durant les deux décennies qu’il a passées à la JSK, Mustapha a vu le passage de plusieurs entraîneurs qui ont apprécié sans limite ses qualités. Il était de tout temps une pièce maîtresse de leur échiquier. Mustapha Anane jouera sous la houlette de Benfedda, Ben Mahmoud, El Kenz, Rachid Mekhloufi, Hamid Zouba ainsi que Makri, un entraîneur roumain.La carrière de Mustapha Anane comme joueur sera interrompue au début des années 1980. Une blessure le contraindra à raccrocher. Mais l’enfant du club ne s’en détournera pas pour autant. Il revient comme formateur des petites catégories. L’avenir de la JSK était toujours l’une de ses plus importantes priorités. Il restera au service de l’équipe qui l’a vu naître durant toute sa vie. Bien que souffrant d’une maladie, Mustapha Anane s’est toujours occupé de la formation au sein de son club. Fin observateur, il organisera plusieurs tournois à travers les communes. Son objectif premier: repérer des jeunes talents qui pourraient renforcer l’effectif de la JSK. Le dernier tournoi en date fut baptisé au nom du chantre de la chanson kabyle, Matoub Lounès.

Hier, à l’enterrement, beaucoup de supporters ont exprimé le regret de n’avoir pas organisé un jubilé en l’honneur de Mustapha après tous les services rendus à la JSK. Mustapha Anane s’est éteint et avec lui une ère bien particulière. Celle où les clubs étaient comme une même famille. Repose en paix, vieux soldat de la JS Kabylie.

L'Expression

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

July 2017
M T W T F S S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6