Rentrée scolaire aujourd’hui


Plus de 8 millions d’élèves en classes

Rentrée scolaire aujourd’huiLe coup d’envoi de la rentrée scolaire 2010-2011 sera donné aujourd’hui par le ministre de l’Education nationale. Pas moins de  8 176 700 élèves tous palliers confondus reprennent le chemin vers les bancs de l’école dés aujourd’hui, dont 3 848 000 au primaire, 3 097 000 au moyen et 1 231 000 au secondaire.

Cette rentrée scolaire qui s’annonce perturbée et agitée n’est nullement différente de ces précédente. La raison : les mêmes problèmes soulevés à maintes reprises se posent toujours, à l’image de la surcharge des classes et des programmes. Cette année scolaire commence d’ores et déjà par les menaces brandies  aussi bien par le ministre de tutelle que  par les syndicats autonomes activant dans le secteur. Le ministre a brandi la menace de sanctionner les enseignants après trois absences non justifiées. Une instruction qui a suscité le mécontentement des syndicats autonomes qu’ils ont qualifié de " provocation". Une instruction qui incitera certainement les enseignants à reprendre la protesta. Il convient de rappeler que le premier responsable de l’Education nationale à plusieurs reprises fait la promesse de procéder à  la réduction du volume horaire et à l’allégement des programmes mais rien n’a été fait sur le terrain.  Les revendications socio-professionnelles des syndicats autonomes, qui s’articulent essentiellement autour du "dossier du régime indemnitaire, celui des oeuvres sociales ainsi que celui de la médecine du travail" n’ont pas été prises en chargé par la tutelle. Pour le ministère de l’Éducation nationale, les revendications des enseignants ont été prises en charge, notamment le dossier du régime indemnitaire. Quant aux partenaires sociaux, ils ne sont pas de cet avis. Ces derniers déplorent le fait que leur plate-forme de doléances soulevée, à plusieurs reprises, n’a été jusqu’à ce jour satisfaite. Ces organisations syndicales sollicitent aussi la tutelle de leur accorder de nouvelles  primes pour les enseignants, à l’image de l’indemnité d’activité des tâches complémentaires nommée IATC, l’indemnité de suivi, d’évaluation et d’orientation nommée ISEO, l’indemnité de pression professionnelle et sociale nommée IPPS, et enfin l’indemnité de présentation sociale nommée IPS.  Ils réclament aussi la mise en place d’une commission indépendante pour la gestion des oeuvres sociales et enfin la prise en charge du dossier de la médecine du travail. Devant cet état de fait, les syndicats ont brandi la menace de réinvestir le terrain de la protesta pour satisfaire leurs doléances. A cet effet, le conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique  (Cnapest) tiendra son conseil national au courant de cette semaine afin d’évaluer la situation qui prévaut au sein du secteur. Quant au conseil des lycées d’Algérie (CLA),  il réunira son conseil national samedi prochain pour débattre de la rentrée scolaire.
Les intendants de l’éducation qui sont en grève depuis une semaine, ont prévu un sit-in  aujourd’hui devant les directions de l’Education des 48 wilayas. Leurs revendications sont "sans fondement ", selon le ministre de tutelle.

La rentrée scolaire en chiffres

Plus de 8 millions d’élèves reprendront le chemin de l’école aujourd’hui, et seront encadrés par 377 980 enseignants.
S’agissant du transport scolaire, l’opération initiée par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, a permis la mise à la disposition des communes de 1 300 bus à cet effet. Les communes bénéficiaires disposent d’un parc comprenant au total 4 008 bus qui assurent le transfert de près de 700 000 élèves tous cycles confondus.

En ce qui concerne en outre, le parc des infrastructures scolaires, il sera constitué de 24 765 établissements soit 17 952 écoles primaires, 4 961 collèges et 1 852 lycées. Par ailleurs, et en ce qui concerne le volet de l’encadrement, on compte cette année 370 259 enseignants avec 10 055 nouveaux postes budgétaires, 210 postes d’inspection, 1 200 pour le secondaire et 1 200 autres postes budgétaires pour le cycle moyen et le cycle primaire. Il est prévu en outre la formation de 2 000 enseignants dans l'éducation sportive pour les trois paliers. Concernant la prime de scolarité de 3 000 DA, il est à noter que 3 millions d'élèves seront bénéficiaires. L'enveloppe financière consacrée à cet effet, par le ministère de tutelle, est de 900 milliards de centimes. Sur un autre registre, le département de Benbouzid a affirmé que soixante millions de livres scolaires seront disponibles pour la prochaine rentrée scolaire (2010-2011) et près de 4 millions d'élèves recevront des livres gratuitement.  En outre, la santé scolaire  est actuellement encadrée par 1 404 médecins, 1 151 dentistes, 564 psychologues et 1 785 agents paramédicaux qui activent dans 1 243 Unités de dépistage et de suivi (UDS).  Aussi, une action concertée  avec le ministère de la Solidarité nationale et de la Famille a été engagée en vue de doter, à titre gracieux, 500 000 élèves nécessiteux.  A noter que les pourcentages d’élèves reçus à l’examen de fin du cycle primaire avec mention (moyenne supérieure à 12/20) enregistrés ces dernières années, sont très significatifs.  Pour l’année scolaire 2009/2010, ce taux a atteint 68,83%. Il convient de signaler que le taux de réussite à l’examen du brevet de l’enseignement moyen a connu une ascension. De 42% avant la réforme, on le voit aujourd’hui atteindre la barre encourageante des 66%. L’examen du baccalauréat constitue bien évidemment le critère le plus saillant. Le taux de réussite, qui n’était que de 20% en 1999, vient d’atteindre un niveau jamais égalé soit 61,23% en 2010.

La Dépêche de kabylie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

April 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30