Aghrib Le problème de la mosquée ressurgit


Plusieurs blessés dans des affrontements entre villageois

Aghrib Le problème de la mosquée ressurgitPlusieurs blessés ont été recensés à Aghrib, suite aux affrontements dans la soirée de mardi dernier, à cause de l’éternel problème de mosquée. Le problème relatif à la mosquée refait surface dans la localité d’Aghrib.

En effet, mardi dernier en fin de journée, ce problème était à l’origine des blessures, plus ou moins graves, de plusieurs personnes. “Impossible d’arrêter le nombre exact de blessés, tant la confusion fut  générale”, nous a dit une source locale en précisant que les affrontements ont duré presque une heure. Ainsi, la placette du village d’Aghrib s’est transformé, en une véritable arène à cause de ce fameux problème qui a donc ressurgi subitement. Pourtant, on a cru que le conflit est mis aux oubliettes, surtout que la même localité a célébré une fête des grands jours à l’occasion de l’inauguration de la mosquée Sidi Djâafar, laquelle a été refaite à neuf. C’était la fin de la semaine écoulée. Quelques jours à peine après cet heureux événement, la localité d’Aghrib a donc sombré. C’est que l’association religieuse locale est revenue à la charge pour relancer son projet de construction d’une nouvelle mosquée. Un projet qui ne tient pas la route chez le comité de village et bon nombre des habitants. Ce mécontentement a été déjà signifié à l’association en question. Mardi dernier, des travaux ont été entrepris au niveau de ce projet prôné par ladite association et cela n’a pas été du goût du comité du village et des villageois.

Très en colère contre cette tournure des évènements, ces derniers se sont rués sur le lieu du projet où ils ont tenté de tout saccager à l’aide d’un engin. Cette attaque n’a bien évidemment, pas laissé indifférents les membres de l’association religieuse qui ont riposté énergiquement. Il se sont suivis, ainsi des affrontements qui ont duré 40 à 50 minutes selon des sources locales. Les deux parties ont usé des armes blanches, des barres de fer et autres. Résultat des courses : plusieurs blessés de part et d’autre. Hier le calme est revenu dans la localité d’Aghrib mais rien ne dit, comme le rapporte notre source, que ce calme sera durable. L’opinion publique locale n’a pas caché son amertume quant à la situation dans la localité. La population reste toujours terrorisée à tel point qu’il était devenu difficile de s’aventurer dehors dans des moments précis. Pourtant, dit-on, le bras de fer est inutile. Un bras de fer qui n’a que trop duré, il faut le dire. Ces incidents ont causé non seulement des dégâts corporels mais aussi spirituels à la localité voire à toute la commune d’Aghrib. Des voix se sont élevées, en effet, depuis le déclenchement des hostilités, appelant au calme. Mais l’obstination des uns et des autres a fait que la situation s’embrase. Le pire est à craindre à présent.

Combien de fois, doit-on le redire que les pouvoirs publics doivent intervenir afin de régler le conflit, une bonne fois pour toute. Ce n’est que de cette sorte que le problème sera entièrement résolu. Et ce sera ainsi que la localité d’Aghrib retrouvera sa sérénité, comme le veulent les habitants de toute la région.

La Dépêche de kabylie


Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31