Il a fait part du soutien de l’État au professionnalisme


Djiar lance les travaux du stade olympique de Tizi Ouzou

KHALEF T.O STADIUMEn se déplaçant hier à Tizi Ouzou, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, a tenu à marquer son grand intérêt pour les deux grands projets d’infrastructures sportives qui seront réalisés prochainement dans cette wilaya, soit le futur stade olympique de 50 000 places de Boukhalfa situé au chef-lieu de wilaya et le centre de regroupement des équipes nationales de Aghrib relevant de la daïra d’Azeffoun. Après avoir assisté en début de matinée à un vaste exposé sur le futur centre de regroupement des équipes nationales d’Aghrib qui sera doté d’un stade de football en gazon naturel entouré de cinq autres terrains de réplique et d’entraînement, mais aussi de 80 chalets pour l’hébergement des athlètes d’élite, tous sports confondus, d’un restaurant, une salle omnisports, un centre médical et un bloc administratif. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a suggéré aux autorités locales de “supprimer les gradins de 7 000 places qui, dit-il, ne sont pas nécessaires dans un centre de préparation et de concentration et de prévoir aussi une piscine semi-olympique et un stade d’athlétisme pour faire profiter les athlètes de toutes les autres disciplines.”

Ensuite, Hachemi Djiar s’est rendu en compagnie des autorités locales sur le site du futur stade olympique de Tizi Ouzou où il a été reçu par les dirigeants du prestigieux club de la jeunesse sportive de Kabylie, à leur tête le président Hannachi et le coach suisse Geiger ainsi que Ali Haddad P-DG du Groupe ETRHB Haddad et Jordi Piera COLL DG de la société espagnole FCC tous deux chargés du projet du futur complexe olympique de Tizi Ouzou dont les délais de réalisation sont de trente mois. “Ce sont là deux projets importants d’infrastructure sportive qui s’inscrivent dans un vaste programme national de développement du sport qui comprend plusieurs projets dédiés par le président de la République à la wilaya de Tizi Ouzou qui deviendra ainsi un véritable pôle de développement sport et pas uniquement dans le domaine du football mais dans d’autres disciplines sportives. Tizi Ouzou a beaucoup d’atouts d’abord avec la JSK qui a un palmarès prestigieux mais aussi un potentiel considérable dans les autres sports et peut aussi compter surtout les autorités locales et de nombreux investisseurs privés qui sont disponibles et s’investissent totalement dans la promotion du sport”, dira le ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a écouté longuement les dirigeants de la JSK qui lui ont fait part de leur volonté d’adhérer à la nouvelle politique de professionnalisme prônée cette année par l’État tout en espérant une aide conséquente de la part des pouvoirs publics. “Le professionnalisme est une bonne chose pour l’avenir du sport algérien. La volonté politique existe et le chef de l’État suit personnellement ce dossier. Des mesures concrètes ont été prises et de gros moyens financiers et matériels sont en train d’être dégagés par l’État et je profite de l’occasion pour lancer un appel solennel à tous les clubs concernés pour adhérer à cette nouvelle ère du professionnalisme. Je sais que les débuts seront quelque peu difficiles mais je tiens à les rassurer qu’ils ne seront pas seuls à supporter le fardeau mais que l’État sera à leurs côtés pour les accompagner tel qu’il se doit en matière de moyens financiers, d’encadrement, d’infrastructure pour au moins quatre ou cinq années le temps de permettre à ces clubs de voler de leurs propres ailes”, dira encore Hachemi Djiar qui a aussitôt répondu favorablement aux doléances des dirigeants de la JSK qui souhaitaient l’attribution d’un terrain de deux hectares mitoyens au futur stade olympique de Tizi Ouzou pour la construction d’un centre de formation propre au club local.

Enfin, si le P-DG du Groupe ETRHB, Ali Haddad et le DG de la société espagnole FCC, Jordi Piera Coll, ont reçu officiellement leurs décisions d’ordre de service pour entamer les travaux du stade, dès cette semaine, ils ont promis de respecter formellement les délais de réalisation de trente mois ; le wali de Tizi Ouzou, Hocine Mazouz, qui s’est énormément investi dans cet important projet depuis plusieurs années, a invité les deux entreprises concernées à respecter leurs engagements pour doter la wilaya de Tizi Ouzou d’un véritable chef-d’œuvre architectural qui sera d’une grande utilité pour le sport dans la région, mais aussi pour tout le mouvement sportif algérien.

LIBERTÉ

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

July 2017
M T W T F S S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6