En remportant hier à Pékin la médaille de bronze dans la catégorie des -52 kg

 La Tribune 11/08/2008

En remportant hier à Pékin la médaille de bronze dans la catégorie des -52 kgLa judoka Soraya Haddad replace l’Algérie sur le podium olympique

C’est la meilleure nouvelle de l’été : Soraya Haddad est montée hier sur le podium de jeux Olympiques 2008 en gagnant la troisième place, synonyme d’une médaille de bronze, dans une compétition dominée par les Asiatiques comme l’atteste le classement final de la catégorie des –52 kg. En surclassant la  Kazakhe Chulban Kiva dans le combat pour la 3e et 4e place, Soraya Haddad a signé hier, sous le ciel de Pékin, la première médaille de l’Algérie aux JO 2008. Notre judoka aura ainsi confirmé sa valeur d’athlète de haut niveau, elle qui n’a pas déçu les Algériens qui misait tant sur elle.

 

La performance de Soraya Haddad a permis à l’Algérie de retrouver le podium qu’aucun athlète n’a atteint il y a quatre ans, à l’occasion des derniers jeux Olympiques abrités par Athènes, la capitale grecque. Soraya Haddad, dont le sacre intervient à une période où le sport algérien, toutes disciplines confondues,  ne cesse de régresser, est à présent la première judoka africaine à avoir gagné une médaille aux jeux Olympiques.  Défaite en demi-finale par la Chinoise Xian Dongmei, qui allait devenir championne olympique, la représente algérienne n’a pas souffert dans sa dernière sortie pékinoise. Elle n’a pas laissé des espaces de manœuvre à son adversaire, qui a subi dès les premières secondes du duel les prouesses techniques de la fille d’El Kseur, très sûre d’elle.  Sur le tapis, elle avait affiché une grande sérénité.  

Son entraîneur, Hamid Chaalal, tenait à une victoire sans équivoque. Il ne voulait pas servir aux Algériens une nouvelle déception. «Soraya Haddad est capable de monter sur le podium, pourvu qu’elle soit au top», avait-il déclaré à quelques heures du combat. «Vu ses potentialités, je pense qu’elle constitue notre meilleure chance de remporter une médaille», a-t-il ajouté. Le présent exploit confirme la constance de Haddad, qui avait remporté la médaille de bronze lors du Mondial de 2003 en Egypte. Avant de se rendre en Chine, la judoka algérienne avait annoncé sa grande forme en se classant deuxième dans le tournoi de Paris.

 L’athlète et son coach ont tenu donc leurs promesses. Les athlètes encore en lice sont appelés à suivre les traces de Haddad pour offrir à l’Algérie d’autres médailles.
L’espoir est permis pourvu que les pouvoirs publics et les dirigeants à la tête des fédérations accordent de la considération aux sportifs de performance. Soraya Haddad, athlète prometteuse au début du troisième millénaire, s’était élevée il y a deux années contre le traitement que lui avaient réservé les responsables de la discipline.

Elle avait d’ailleurs annoncé officiellement sa retraite avant qu’elle ne change d’avis suite à l’intervention du premier responsable du secteur. 

Aujourd’hui, Soraya Haddad est revenue à de meilleurs sentiments pour dédier à l’Algérie une médaille si chère, si précieuse et si réconfortante dans une période de disette.
 

par Amirouche Yazid

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5