Clôture, mercredi, de la 9e édition de la Fête du tapis

La Depeche de Kabylie 16/08/2008 Clôture, mercredi, de la 9e édition de la Fête du tapis

 

Chapeau, Ath Hichem !

Ath Hichem peut être fière de sa 9e édition de la Fête du tapis. En dépit des innombrables tracasseries techniques et organisationelles inhérentes à ce genre d’événements, le rendez-vous de cette année fut un franc succès.

Que ce soit par le nombre des délégations participantes, par la qualité des produits exposés ou par l’ambiance qui a régné dans le village et ses alentours, la fête de Ath Hichem est à saluer.

Certes, quelques couacs (notamment liés au volet organisation) se sont bel et bien produits tout au long de cette semaine de festivités, mais au vu des conditions préalables à l’inauguration de la fête, les organisateurs peuvent êtres contents de leur rendement, contents pour avoir honoré leur tapis, leur tisseurs et perpétué une tradition dont Ath Hichem détient le secret. Mais, pas seulement ! Ils doivent l’être aussi pour ces extraordinaires moments de joie qu’ils ont pu offrir à leur village, aux hameaux alentours et à tous les hôtes qu’ils ont accueilli.

De fait, il était hors de question qu’une ambiance aussi festive puisse s’achever sur une fausse note, de quelque nature que soit. Dès mercredi, en début de soirée, le village affichait sa mobilisation pour réussir son gala de clôture. Encouragés par le nombre appréciable de visiteurs qui se sont baladés dans les différents stands des exposants, et le succès, retentissant, de la soirée animée deux jours auparavant par Akli Yahiatene, les organisateurs ont tenu à ce que la fin soit encore plus somptueuses.
Tout était prêt plusieurs heures avant le gala.

Hacène Ahrès enchanté, Chérif Hamani subjugué
A 21h, la cour de l’école primaire d’Ath Hichem semblait (déjà) trop exiguë pour contenir les immenses flux humains (notamment des femmes) qui commençaient à s’amasser à l’intérieur. Il faut dire que la soirée promettait beaucoup et ce qui a certainement contribué à tenir ce large public en haleine jusqu’à...23h. Un public qui a dû retrouver toute son énergie lorsque l’animatrice du gala annoncera l’arrivée sur scène de Hacène Ahrès.
Applaudissements, youyous, gesticulations..., tout était bon pour accueillir le maître de la chanson sentimentale kabyle.
Ahrès, en gentleman, salue son public, par quelques formules d’usage puis entonne ses mélodies. Le public sous le charme se tait et se régale. Fidèle à son style et à son statut, Hacène force l’admiration de tous les présents, même de ceux ( et ils sont rares!) qui le connaissent peu. La soirée sera, par ce fait, bercée par les délicieuses harmonies du chanteur pour presque trois quarts d’heure. Le temps qu’il fallait pour qu’un autre trésor de la chanson kabyle puisse préparer son entrée sur scène.
D’ailleurs, Chérif Hamani ( puisque c’est de lui qu’il s’agit) à eu droit à un véritable triomphe. En dépit de longues années d’absence sur la scène artistique, Hamani jouit toujours d’une énorme popularité. La parfaite osmose qui s’est installée entre le chanteur et le public d’Ath Hichem en est la meilleure illustration. La balade musicale du village allait ainsi se poursuivre jusqu’à une heure tardive. La soirée s’est achevée par la remise de diplômes d’honneur et de cadeaux symboliques aux chanteurs. Le rendez-vous été déjà donné pour la matinée du lendemain ( jeudi, Ndlr) pour la traditionnelle cérémonie de remise de diplômes aux participants. Des prix “spéciaux” ont été remis aux stands les plus remarquables. “L’ambiance offerte par les Ath Hichem était fort sympathique. La fête organisée par les Ath Hichem était réussi !
 

par Omar Benmohamed

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3