Méga-musée à ciel ouvert

Batna cherche à sauver le Medracen

LIBERTÉ 16/08/2008

Le Madracen, mausolée ou tombeau d’un roi numide, se trouvant à 35 km au Nord-est de Batna, au cœur du territoire de la tribu des Massyles, attend toujours le redémarrage de l’opération de réhabilitation dont les travaux sont en arrêt depuis trois ans. L’association internationale World Monument Watch, dans son dernier rapport du mois de mars 2008, le répertorie parmi les 100 sites en danger et à préserver.

Effectivement, le tombeau ou le mausolée de Madracen, datant d'avant la seconde moitié du IIIe siècle avant J-C, de forme pyramidale, mesurant 59 m de diamètre et 18,50 m. de hauteur et orné de 60 colonnes d'ordre dorique, attend que l’on “panse” ses blessures causées par les affres des intempéries ou les mains des pilleurs. Les quelques pierres de taille n’ont pas encore été remises à leur place au niveau des gradins. Les brèches sont béantes et les quelques feuilles de zinc, qui les couvrent, semblent insuffisantes pour les protéger contre les ruissellements des eaux de pluie qui risquent, avec le temps, de s’infiltrer entre les pierres de taille et pourrir les troncs d’arbres qui continuent solidement à prêter “leurs dos” à la charge de ces montagnes de pierres de taille. “Combien de temps, ces troncs d’arbre résistent-ils à l’écrasement ?” Telle est la question que l’on se pose.

Medracen mérite un sort meilleur parce que les travaux d’urgence entrepris jusque là, sont loin d’atténuer les dégradations en attendant que les travaux de réhabilitation démarrent. Le mausolée numide a beaucoup perdu de ses éléments décoratifs et risque de perdre toute son architecture.

Dans le dossier relatif au secteur de l’urbanisme et de la construction, présenté le 07 juillet 2008 à la deuxième session ordinaire de l’APW de Batna, les prospecteurs rappellent que “dans le cadre de la préservation des sites historiques et culturels de la wilaya de Batna, une opération d’études et de réhabilitation du mausolée de Medracen est inscrite pour le préserver et une enveloppe financière de 40 000 000,00 de DA lui a été attribuée”. Dans le même document, on découvre que “les travaux d’urgence sont réalisés et l’envoi de la première partie de l’étude spécifique à la réhabilitation du tombeau, au ministère de la Culture pour donner son approbation, a été faite”. Malheureusement, ces écrits semblent être en inadéquation avec les propos de l’ex-DUC de la wilaya de Batna.

Ce dernier nous affirmait qu’une d’une équipe de restaurateurs de Tlemcen, experte en la matière, était désignée pour se charger de la restauration du tombeau ou du mausolée de Medracen. L’essentiel est que l’urgence appelle une intervention immédiate pour remettre les pierres de tailles à leur place et préserver, ainsi, le monument…d’une destruction certaine
.  

par B. Boumaïla

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1