La 6e édition du Festival de la poésie amazighe s’est ouverte hier à Timizart

La Depeche de Kabylie 19/08/2008

La 6e édition du Festival de la poésie amazighe s’est ouverte hier à TimizartLes poètes rendent hommage à Matoub Lounès


La salle de spectacles de la Maison de jeunes de la localité de Souk El Hed, chef-lieu de la commune de Timizart, s’est avérée trop exiguë, hier, pour contenir la grande foule qui l’a envahi à l’occasion de l’ouverture de la 6e édition du Festival de la poésie amazighe.

Ils sont venus des quatre coins de la région pour assister à la cérémonie d’ouverture de cette manifestation, dédiée cette année au chantre de la chanson kabyle, Matoub Lounès, ces jeunes se sont entassés dans la salle durant quelque deux heures pour y écouter les différents intervenants, qui se sont succédé sur la scène pour des brêves prises de parole. Nna Aldjia, la mère du Rebelle, le directeur de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou Ould Ali El Hadi, le maire de Timizart et les différents participants ont insisté, lors de leurs allocutions respectives, sur l’importance de la tenue de ce festival devenu une tradition pour les deux associations culturelles Youcef-Oukaci et Si Moh ou M’hend qui l’organisent chaque année depuis 2003.

Nna Aldjia, a en outre, réitéré sa volonté d’aller jusqu’au bout pour démasquer les assassins de son fils “cela même si la vérité est bien connue par tout le monde” fait-elle remarquer. Ces interventions ont été ponctuée par un spectacle présenté par le ballet Yessis-Idurar. Vers 11h, il a été procédé à l’inauguration, dans l’enceinte même de la Maison de jeunes de la localité, d’une fresque à l’effigie de Matoub. Une belle œuvre, en fait, qui a attiré les regards de plus d’un. Une autre fresque a été également inaugurée à proximité du siège de l’APC locale sous les regard d’une foule qui est resté compacte malgré la chaleur qui se faisait sentir. Il était environ midi et la journée ne faisait que commencer pour les hôtes de Timizart qui ont été ensuite invités à prendre l’un ou l’autre véhicule mis à la disposition des organisateurs. Destinations Tala Bounane et Askif n’Tmana. Deux groupes se sont contribués pour se rendre sur les deux lieux où le dépôt des gerbes de fleurs était prévu sur le lieux de l’assassinat de Matoub et sur la tombe de Si Moh ou M’hand. Cette première journée du festival devait se clôturer tard dans la soirée avec la tenue d’une rencontre avec les poètes participants. Une pièce théâtrale était également annoncée pour 19h. Le festival se poursuivra jusqu’à vendredi prochain. Bien que cette 6e édition a été lancée officiellement hier, l’accueil et l’arrivée des invités s’est effectué dimanche passé. Selon le président de l’association Youcef-Oukaci, Abdelah Arkoub que nous avons rencontré sur les lieux des festivités “tout a été préparé afin que la manifestation se déroule dans les meilleures conditions. Sur ce registre, d’ailleurs, la couleur a été annoncée à l’occasion de la cérémonie d’ouverture qui s’est distinguée par une organisation parfaite.

Il est à noter que ce festival est initié en collaboration avec le HCA et la Direction de la culture de Tizi-Ouzou
 

par La Depeche de Kabylie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3