Algérie : un nouveau scandale Djezzy se prépare, sur fond de troisième mandat

LE MATIN 26/08/2008 Algérie : un nouveau scandale Djezzy se prépare, sur fond de troisième mandat

Selon diverses sources financières, des brigades de vérificateurs de l’Inspection générale des finances (IGF) ont entamé samedi une série d’investigations, au niveau de la Banque d’Algérie, sur les transferts de devises de l’opérateur égyptien Orascom Telecom Algérie, qui exploite la marque Djezzy.

 

La firme de Sawiris est soupçonnée d’avoir lourdement fraudé et d’avoir outrageusement transféré des fonds vers Paris où se négocie actuellement l’entrée d’Orascom dans le capital de Bouygues Télécom.

On précise de mêmes sources que l’IGF s’est déplacée à la demande de la Banque d’Algérie qui aurait, dès janvier, alerté les autorités sur des transferts de devises « faramineux » faits par Orascom.

Ce contrôle d’Orascom, qui rappelle étrangement celui opéré pour Khalifa en 2002 et qui a conduit au scandale Khalifa, serait destiné à gêner le président Bouteflika et s’inscrirait, selon des observateurs politiques, dans le cadre de la lutte des clans autour du troisième mandat.

Il est de notoriété publique, en effet, que la firme Orascom a bénéficié de l’appui direct de Bouteflika pour s’installer en Algérie à moindre coût et pour s’emparer de larges parts de marchés.

Il est attendu que les premiers rapports de l’IGF soient connus avant la fin du ramadhan.
Nos sources n’excluent pas une plainte en justice contre Orascom.

  par Rabah T.

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3