L’ANCIEN MINISTRE DES TRANSPORTS, MOHAMED MAGHLAOUI, DÉCÉDÉ

Un commis de l’Etat s’en est allé

 

Un commis de l’Etat s’en est alléLe défunt a été inhumé jeudi après-midi dans la wilaya de Skikda en présence des membres du gouvernement.

Mohamed Maghlaoui, un commis de l’Etat, n’est plus. Le défunt est décédé jeudi matin à Alger à l’âge de 65 ans des suites d’une longue maladie.

La dépouille mortelle de M.Maghlaoui a été transportée à son domicile sis dans la wilaya de Skikda, sa ville natale, puis inhumée jeudi dans l’après-midi au cimetière communal de Filfila, dans la wilaya de Skikda. Plusieurs personnalités ont assisté à l’enterrement. Il s’agit notamment de Abdelaziz Belkhadem, ministre d’Etat et représentant personnel du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et Mohammed Ali Boughazi, conseiller à la présidence de la République, ainsi que des anciens ministres et membres du gouvernement.

Feu Maghlaoui a occupé durant sa vie plusieurs hautes fonctions. Après avoir arraché son diplôme de hautes études commerciales à l’université de Montréal, il est rentré au pays. En 1976, il est nommé directeur de la Société de sidérurgie de 1976 à 1981, avant de devenir directeur général de Realsider. Six ans plus tard, il entre dans le monde de la politique. Il se présente ainsi aux élections législatives de 1987. Pari gagné: il siège à l’Assemblée populaire nationale (APN) comme député de Annaba pendant trois ans avant qu’il ne soit nommé en 1991 ministre délégué au Logement.

En 1992, il occupe le poste de wali général d’Alger, puis est nommé ministre de l’Habitat en 1993. En 1997, il se présente de nouveau aux élections législatives comme député, cette fois-ci, de la wilaya de Skikda. Une fois élu, Maghlaoui est nommé président de la commission de la Défense nationale et du groupe parlementaire du Rassemblement national démocratique (RND) à l’Assemblée.

Après deux années de députation, il est rappelé de nouveau au gouvernement en 1999. Il est installé au poste de ministre des Postes et des Télécommunications. Après cinq années à la tête de ce département, il est nommé ministre des Transports. Ce fut d’ailleurs le dernier poste qu’il occupa. Lors du remaniement de 2008, le Président Abdelaziz Bouteflika ne l’a pas retenu dans le staff gouvernemental. Suite à ce décès, le président de la République a salué dans un message de condoléances les grandes qualités du défunt, Mohamed Maghlaoui, décédé des suites d’une longue maladie.

«C’est avec une profonde affliction que j’ai appris le décès de Mohamed Maghlaoui des suites d’une longue maladie et je prie Dieu d’accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et de l’accueillir dans Son Vaste Paradis», a écrit le Président Bouteflika dans son message de condoléances adressé à la famille du défunt et qui a été répercuté par l’APS. Et d’ajouter: «En cette douloureuse circonstance, votre peine est mienne et votre chagrin m’émeut de compassion en perdant en sa personne le père affectueux et l’époux attentionné.»

L'Expression

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5