Comment la 3G a dopé l’Internet en Algérie


Comment la 3G a dopé l’Internet en AlgérieLancée le 15 décembre 2013, la téléphonie mobile 3G a dopé l’Internet en Algérie. Au 30 novembre dernier, l’Algérie comptait près de 10 millions d’abonnés à Internet contre moins de 240 000 avant le lancement de la 3G, selon les chiffres publiés par l’ARPT ce lundi 29 décembre. Le nombre d’abonnés à la téléphonie 3G s’élève à 8 231 millions clients au 30 novembre dernier et celui de l’ADSL dépasse à peine 1,5 million, précise le gendarme des télécoms. Mobilis vient en tête des opérateurs avec 44,2% d’abonnés 3G, suivi de près par Ooredoo avec 43,8%. Arrivé tardivement sur le marché de la 3G, Djezzy détient 12% des parts de marché, selon l’ARPT.

39 wilayas couvertes par la 3G

Le gendarme des télécoms précise que la 3G est disponible dans 39 wilayas. « Mobilis et Ooredoo  couvrent, respectivement, 25 Wilayas, alors que Djezzy en couvre 20 », selon la même source.

L’ARPT note que « la non couverture de certaines wilayas ne résulte pas de sa décision, mais du choix des opérateurs qui, dans le mécanisme de déploiement progressif décidé, ont prévu de ne les couvrir qu’à partir de la troisième année ».

Le GSM et l’ADSL peinent à résister à la 3G

Alors que la 3G a réussi à conquérir du terrain en une année, l’ADSL a du mal à suivre. Le nombre d’abonnés ADSL a connu une faible progression. Elle est passée d’un peu plus de 1,2 million à 1,5 million d’abonnés entre fin 2013 et fin novembre 2014, selon les chiffres de l’ARPT.

« Le nombre d’abonnés GSM n’a diminué que de 1,360 million en novembre 2014 par rapport à novembre 2013 ». Djezzy arrive en tête en terme d’abonnés GSM avec 47,9% des parts de marché, suivi respectivement de Mobilis  avec 29% et Ooredoo avec 23,1%.

Six milliards de dollars

Le chiffre d’affaires réalisé dans le secteur des télécommunications est évalué à 495 milliards de dinars, soit une croissance de plus de 8% par rapport à celui enregistré au titre de l’exercice 2012. « Les revenus générés par les opérateurs de la téléphonie fixe et mobile au titre de la même période pour un montant de 300 milliards de dinars, représentent environ 61% du chiffre d’affaires des produits consolidés du secteur », note l’ARPT.

La contribution du secteur des télécommunications au produit intérieur brut (PIB) pour l’année 2013, est estimée à 2,8%.

Le chiffre d’affaires généré en 2013 par les trois opérateurs activant dans le domaine de la téléphonie mobile  est estimé à 299,795 milliards DA, soit une croissance de plus de 9% par rapport au montant des revenus enregistrés en 2012, souligne la même source.

 

Massissilia Chafai

TSA 

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31