Enterrement du comédien et metteur en scène Ouriachi Abdellah

Enterrement du comédien et metteur en scène Ouriachi AbdellahParmi les évènements qui avaient marqué la journée pluvieuse du 1er juin 2014, nous citerons la disparition de hommes qui se sont sacrifiés pour la culture algérienne. La mort de la chanteuse Noura et celle du comédien Ouriachi Abdellah (68 ans).

L’enterrement de ce dernier a eu lieu à Bou-Ismail (Tipasa), en l’absence des responsables du secteur de la culture. Discrètement comme il avait vécu, Abdellah Ouriachi le metteur en scène, retraité du T.N.A avait été enterré. Les dernières années de sa vie avaient été difficiles. Ouriachi était comme cette bougie qui brisait l’obscurité jusqu’à sa disparition. Il a fondu. La mort a délivré le metteur en scène de ses souffrances.

Les proches et quelques membres de sa famille avaient vécu le calvaire depuis que Abdellah Ouriachi avait été happé par une terrible maladie. Cet ancien élève de l’école des arts dramatiques de Bordj-El-Kiffan, promotion 1970, aura été l’auteur de nombreuses œuvres théâtrales , Somoud et Mir Ou Rabi K’bir font partie des produits éternels du théâtre national.

Dynamique, beau et intelligent dans son travail, Abdellah Ouriachi avait participé en qualité de comédien à de nombreuses pièces théâtrales et des films. Abdellah Ouriachi avait sombré dans l’oubli et le mépris. L’action salutaire de l’ex. Ministre de la Culture, Khalida Toumi avait soulagé durant un moment Abdellah Ouriachi. C’est la publication d’un article de presse sur le défunt qui avait entrainé la réaction occasionnelle de l’ex.membre du gouvernement et de l’autorité de wilaya en 2007.

Abdellah Ouriachi rechute et continue à souffrir de son mal chez lui à Bou-Ismail Le MTK de Youcef Taouint lui avait rendu un hommage au mois de mai 2007, lors de l’organisation de la 14ème édition « El Fordja » à la salle des fêtes de Koléa. Ouriachi Abdellah n’a pu conserver que son regard avant qu’il ne soit transféré aux services des urgences de l’EPH de Koléa, pour perdre connaissance jusqu’à sa mort.

La foule anonyme qui l’avait accompagné à sa dernière demeure illustre parfaitement la place qu’occupe Abdellah Ouriachi dans le cœur des citoyens, notamment ceux l’ex.Castiglione et des villes environnantes. Officiellement, des festivités se préparent pour célébrer la journée de l’artiste. Les œuvres de Abdellah Ouriachi restent vivantes.

 
El Watan  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3