Il a été découvert en 2011 dans la maison du gendre de Ben Ali

Le masque de Gorgone restitué à l'Algérie avant fin mars

Le gouvernement tunisien s'engage à restituer à l'Algérie à “la fin du mois de mars” prochain le masque de Gorgone, une pièce archéologique rare volée en Algérie dans les années 1990 et retrouvée en Tunisie en 2011.

Cet engagement a été pris samedi à la clôture des travaux de la 19e session de la Grande commission mixte algéro-tunisienne, sanctionnée par ailleurs par une série de décisions dans les domaines sécuritaire, économique et commercial.
Cette pièce archéologique de plus de 300 kg a été volée en 1996 sur le site de la ville antique d'Hippone (actuelle Annaba) et découverte en 2011 dans la maison de Sakhr El-Matri, gendre du président tunisien déchu Zine El-Abidine Ben Ali. L'ancien ministre tunisien de la Culture, Mehdi Mabrouk, a affirmé que le masque de Gorgone était “précieusement protégé” et qu'il serait restitué aux autorités algériennes “dès le parachèvement de certaines dispositions légales”.

Selon la presse tunisienne, le masque de Gorgone devait servir de pièce à conviction dans le procès intenté au gendre de l'ex-président tunisien pour “trafic de pièces archéologiques, transfert illégal de biens protégés et possession de pièces archéologiques non déclarées”.     
Jusqu'à sa disparition en 1996, la Gorgone, un masque de 320 kg en marbre blanc, découvert en 1930 par une équipe de d'archéologues français, ornait la façade d'une fontaine publique et faisait office d'exutoire d'une conduite d'adduction d'eau dans la ville d'Annaba.

Liberté 
 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1