Boghni : Son corps a été découvert dans un ravin

Un chauffeur de taxi retrouvé mort

Le corps d'un chauffeur de taxi a été retrouvé sans vie dans un ravin à Boghni. Une découverte macabre faite, mercredi dernier, par un citoyen, à Beni Mendes, une localité de la commune de Boghni.

Selon la protection civile qui rapporte l'information, il s'agit d'un homme âgé de 65 ans, répondant au nom de Z. Lamara. Sans donner plus de détails, ni sur la victime ni sur les premiers constats établis, le communiqué de la protection civile, rendu public hier, affirme que l'unité de la protection civile de la daïra de Ouadhias est intervenue la même journée, vers 20h25, au niveau du lieudit Mahdhane. Le même document souligne que le corps de la victime «portait des blessures». Il a été transporté à l'hôpital de Boghni pour les besoins d’une autopsie. Selon des informations données par des sources locales, la victime était un taxieur originaire du village Aït Daoued, dans la commune de Yatafen, à Beni Yenni. Il était porté disparu, n’ayant pas donné signes de vie à sa famille, depuis 24 heures. Celle-ci avait alerté les éléments de la gendarmerie de Yataffen, croit-on savoir.

Le sexagénaire fut donc retrouvé, dans l’après-midi de mercredi, vers 16h, par un berger, dans un ravin profond d'une cinquantaine de mètres. Ce berger a immédiatement alerté les services de la gendarmerie nationale à Mechtras qui se sont dépêché sur les lieux. L'identification a été difficile, vu l'absence de tout document sur la victime. Celle-ci avait en effet été délestée de tous ses biens. Mais les éléments de la gendarmerie ont retrouvé la carte grise du véhicule de la victime, à proximité du lieu où gisait le corps. Toujours selon les mêmes sources locales, des témoignages affirment que la victime avait été vue, la veille, au niveau de la gare multi modale de Tizi-Ouzou où elle travaillait. Le taxieur aurait été approché par un groupe de jeunes qui lui auraient demandé de les mener jusqu’à Boghni. Le véhicule de la victime, une Renault Symbole immatriculée en 2013, n'a toujours pas été retrouvé.

Une enquête a été ouverte par les services de la gendarmerie pour mettre toute la lumière sur cette affaire et découvrir les circonstance exactes du cet assassinat.

La Dépêche de Kabylie   

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31