ISSUE DRAMATIQUE DU KIDNAPPING DU COMMERÇANT DE BENI ZMENZER

La victime retrouvée morte aux Ouadhias

ISSUE DRAMATIQUE DU KIDNAPPING DU COMMERÇANT DE BENI ZMENZER
La victime retrouvée morte aux Ouadhias Dans son village, un comité de coordination pour la solidarité avec la famille de la victime a été mis sur pied.

La localité de Béni Zmenzer s'est réveillée hier, avec la nouvelle dramatique de l'assassinat du jeune Mebarek Amirouche, enlevé il y a quelques jours par des individus inconnus. Dans la localité, c'était la consternation. Les gens étaient affligés. L'incompréhension se lisait sur tous les visages.

En effet, la victime a été retrouvée morte, tuée de plusieurs coups à l'aide d'une arme blanche par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale. Son corps gisait dans le fond d'un oued situé en contrebas du village Azguer dans la région d'Agouni Gueghrane relevant de la daïra des Ouadhias, à quelque 50 kilomètres au sud-ouest de la ville de Tizi Ouzou.

Du côté des services de sécurité, une enquête est en cours menée par les éléments de la Gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances exactes du drame. Le jeune Mebarek Amirouche était commerçant de profession.
Le jour de son enlèvement, il était sorti de chez lui à bord de son véhicule de marque Toyota avant de disparaître dans la nature. Quelques heures plus tard, sa famille aurait reçu un appel anonyme la sommant de payer une rançon de 300 millions de centimes en contrepartie de sa libération.
Dans son village, un comité de coordination pour la solidarité avec la famille de la victime a été mis sur pied par des jeunes de la localité. Des actions ont été décidées pour réclamer sa libération. En effet, l'appel lancé à la population a eu un écho très favorable. Lundi dernier, une grève générale a paralysé toute la région.

Les commerçants ont tenu à exprimer leur solidarité avec la famille de la victime, mais aussi à s'indigner de la situation sécuritaire qui prévaut dans la wilaya de Tizi Ouzou. Parallèlement à la grève, une marche grandiose avait rassemblé des milliers de citoyens venus également exprimer leur solidarité. A l'issue de l'action, un rassemblement a été observé devant le siège de la mairie de la même région. Les présents ont scandé des slogans appelant à l'arrêt du banditisme qui sème la peur à travers les communes. Au même sujet d'ailleurs, les services de la police annonçaient, avant-hier, l'arrestation des auteurs de la tentative de kidnapping du commerçant de Boudjima, la semaine dernière. Ces derniers, au nombre de quatre, ont intercepté leur victime tôt dans la matinée devant son domicile. Face à la tentative de fuir, les malfaiteurs ont usé de leurs armes à feu mais n'ont pas réussi à atteindre le jeune, A. Mokrane. Enfin, il est à noter que la wilaya de Tizi Ouzou connaît une situation sécuritaire délétère depuis plusieurs années. Le nombre d'enlèvements a atteint un record jamais égalé: 80 cas.

Après quelques années, les services de sécurité se sont mis de la partie et ont porté des coups de boutoir aux bandes. Un recul de l'activité de ces groupes a été constaté ces derniers mois, mais un calme qui n'a pas tardé à être troublé. Rien que la semaine qui vient de s'écouler, deux citoyens ont été victimes de ce phénomène. Alors que le premier a eu la chance de fuir, le second y a laissé sa vie malheureusement.

l'Expression  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3