COLLOQUE LES 2 ET 3 MARS à L’UNIVERSITÉ DE KHENCHELA

Un rendez-vous avec l’histoire de l’Aurès

Ce colloque tend à étudier l’histoire de la région dans toute sa dimension et toute sa diversité, donne la possibilité d’enseigner cette histoire et se penche sur l’écriture de l’histoire de l’Algérie.

Sous le haut patronage de la ministre de la Culture, le musée public de la wilaya de Khenchela, en collaboration avec la direction de la culture et l’université de Khenchela, organise la 2e édition du colloque consacré à l’histoire des Aurès, sous le thème générique “L’Aurès à travers l’histoire”, les 2 et 3 mars à l’université Abbas-Laghrour de Khenchela.

Le franc succès et l’écho favorable de la première édition, qui a eu lieu les 18 et 19 février 2013, ont motivé les initiateurs et organisateurs de ce rendez-vous, qui se sont attelés depuis un an à la préparation de cette deuxième rencontre, rendez des chercheurs, historiens, enseignants universitaires, ayant pour point commun des recherches et études consacrés au grand Aurès. Lors de la premier rencontre qui a vue la participation de chercheurs et docteurs de dix différentes universités du pays, sachant que des représentants (chercheurs) du CNRPH étaient présents à cette rencontre, avaient rehaussé au rang de rencontre scientifique ce colloque, qui n’était pourtant qu’a sa première édition.
La tenue du deuxième colloque fait partie des recommandations que les conférenciers avaient préconisées lors du colloque précédent.

En outre, les conférenciers avaient aussi recommandé le maintien du séminaire consacré aux Aurès, mais surtout l’obligation de porter intérêt à l’histoire de cette région durant les différentes époques et non pas une seule époque. Le choix du thème “l’Aurès à travers l’histoire” fait aussi partie des recommandations des conférenciers. Selon les organisateurs, le choix de cette thématique est dicté par le fait que ces différentes périodes, à savoir la préhistoire, l’époque numide ou punique, n’ont pas encore livré tous leurs secrets, sachant que d’une manière générale l’Aurès, et en plus petit la région de Khenchela – qui fait justement partie de cette région –, peuvent être pour les chercheurs et connaisseurs un vrai musée à ciel ouvert, car une grande partie du patrimoine matériel du pays se trouve présentement dans cette région, qui n’est pas classée première à l’échelle nationale en matière de sites archéologiques fortuitement. Par ailleurs, étudier l’histoire de la région dans toute sa dimension et diversité, voir les modalités et conditions adéquates pour parler enfin d’une histoire millénaire du pays, donner la possibilité d’enseigner cette histoire et, enfin, se pencher sur l’écriture de l’histoire de l’Algérie, qui hélas pour le moment est vue par l’ancien colon ou dans certains cas par des personnes non qualifiées, qui lui font plus de mal que de bien, sont les directives de la prochaine rencontre consacrée à l’Aurès à travers l’histoire, sachant que les préparatifs vont bon train et qu’un important nombre de professeurs d’histoire, de docteurs, de chercheurs, mais aussi d’étudiants, qui ont consacré leurs thèmes de recherche à cette thématique, seront parmi les invités.

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3