Affaire Maradona :

Mobilis dépose plainte contre des journalistes

Des titres de la presse nationale ont avancé que l’ancienne star du football mondial, Diego Maradona, aurait touché un million d’euros en contrepartie de sa présence à la cérémonie de lancement de la 3G de Mobilis.

L’opérateur public de téléphonie mobile, Mobilis n’a pas apprécié les critiques de la presse au sujet de la somme qu’il aurait donnée à Maradona pour le convaincre de venir en Algérie, à l’occasion du lancement commercial des services 3G. « Des actions en justice sont en cours », a annoncé, ce mercredi à Alger, le PDG de Mobilis, Saad Damma, en parlant de « diffamation » et de « atteinte à sa personne » dont serait coupables, selon lui, des journalistes.  Le patron de l’opérateur historique qui s’exprimait au forum du quotidien Liberté, n’a pas cité nommément  les médias concernés par ces actions en justices.

Pour rappel, certains titres de la presse nationale ont avancé que l’ancienne star du football mondial, Diego Maradona, aurait touché une somme d’un million d’euros en contre partie de sa présence à la cérémonie du lancement de la 3G de Mobilis.   Le patron de cet opérateur a été accusé, dans ce sillage, de « dilapidation » de deniers publics.  Saad Damma a indiqué à ce sujet que « Mobilis n’a pas payé un dinar ni un dollar » à Maradona comme il n’a pas dépensé un sou pour faire venir l’équipe de Real Madrid, attendu à Alger en mai prochain.

S’agissant du club madrilène, Damma a indiqué que les frais sont pris en charges par les équipementiers du Mobilis. « Nous avons exigé de nos fournisseurs de dépenser une partie de leurs bénéfices ici en Algérie dans des actions de marketing, de mécénat. », a affirmé le PDG de Mobilis.  

El Watan 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3