Renommé affectueusement par les algériens

Le pari gagné de “Wahid” Halilhodzic

Renommé affectueusement par les algériens
Le pari gagné de “Wahid” HalilhodzicQuatre ans, presque jour pour jour, après l’Algérien Rabah Saâdane, le coach bosniaque Vahid Halilhodzic qualifie les Verts à une phase finale d’un Mondial, la quatrième de l’histoire du pays.

Recruté en juin 2011, pour recoller les morceaux d’une sélection post-Mondial 2010, aux abois et débusqué de son piédestal suite à une élimination outrageante de la phase finale de la CAN-2012, le technicien bosniaque a pris le risque certain d’opérer une véritable révolution dans l’effectif de l’EN et mettre les jalons d’une nouvelle équipe. Moins de deux ans après, personne ne donnait encore cher de ses chances pour le Mondial-2014, surtout après une élimination humiliante dès le premier tour de la CAN-2013. Mais la FAF, en dépit d’une pression terrible des spécialistes et des techniciens locaux qui réclamaient la tête du bosniaque, décide à la surprise générale, de renouveler sa chance à Halilhodzic.

Le pari est osé mais à l’arrivée, Vahid, renommé affectueusement Wahid par des Algériens de plus en plus acquis à sa méthode de travail et surtout à sa rigueur, donne raison à la fédération d’avoir fait ce choix avec cette qualification inespérée au plus grand rendez-vous du gotha mondial. La langue des statistiques, seule audible dans le monde du football, plaide, du reste, pour l’ex-avant-centre du FC Nantes, qui a déjà réussi le pari de qualifier la Côte d’Ivoire en 2010, avec une série de plus de dix matches sans défaite.
Jugez-en : depuis sa prise de fonction à la tête de la sélection algérienne de football, en juillet 2011, le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a disputé 23 matches avec les Verts (dont celui d’hier face au Burkina Faso). Son bilan fait ressortir 14 victoires, soit un pourcentage de 65% de succès. 5 défaites, soit 25% et 4 nuls soit, 10%. 4 victoires ont été enregistrées à l’extérieur, alors que 10 succès ont été bâtis à domicile. Les Verts n’ont concédé qu’un nul à domicile alors qu’ils ont été battus une seule fois à domicile en match amical contre la Bosnie.
Depuis le premier match contre la Tanzanie, Halilhodzic comptabilise 36 buts marqués, soit un pourcentage de 1,6% de buts inscrits par match. Son équipe a, en revanche, encaissé 18 buts, soit un pourcentage de 0,7% but concédés par rencontre. 27 buts ont été inscrits à domicile et 11 buts à l’extérieur.

En outre, Halilhodzic totalise un record de 5 victoires consécutives durant la période allant du début octobre 2011 à la mi-juin 2012, soit juste après le match nul obtenu lors de son premier match disputé contre la Tanzanie à Dar Es-Salam (1-1). Il a subi à la tête des Verts deux défaites consécutives, c’était pendant la CAN-2013, en Afrique du Sud, contre la Tunisie et le Togo. Vahid n’a, en revanche, jamais aligné deux matches nuls de suite. Sous le règne du technicien bosniaque, Slimani est le meilleur buteur avec 9 buts. Soudani est le second avec 8 buts.
Nul doute, donc, que Halilhodzic sera reconduit à son poste à l’issue de ces qualifications pour coacher les Verts lors du Mondial brésilien. Son contrat prend fin d’ailleurs en juin 2014, consécutivement à une reconduction tacite en cas de qualification. Wahid est donc là encore pour un bon bout de temps avec nous et avec l’espoir que, cette fois-ci, l’Algérie passera au moins le premier tour d’un Mondial, un stade qu’elle n’a jamais atteint de son histoire.

Liberté 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3