BATNA

Pourquoi attendre l'officialisation de tamazight ?

Ce n'est pas le premier et certainement pas le dernier. Le propriétaire d'une pâtisserie à la cité Tamchite (Batna) n’a pas cherché dans les feuilletons turcs ou syriens pour baptiser son commerce.

Bien au contraire, il a pris ce qu'il a au creux de la main sans chercher trop : L'Auressienne. Comme pour donner racine ou retourner aux racines (Izourane), le propriétaire des lieux a choisi les lettres Tifinagh pour son enseigne. D’après lui, pas besoin d'attendre l'officialisation, la langue maternelle passe bien avant.

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31