Algérie : Abdelhamid Kermali tire sa révérence

Abdelhamid Kermali tire sa révérenceL’ancien joueur de l’équipe de football du FLN (1958) et ancien coach de l’équipe nationale Abdelhamid Kermali (81 ans) est décédé samedi 13 avril des suites d'une longue maladie. Il laisse le souvenir d’un homme qui aura offert son seul trophée majeur aux Fennecs, la Coupe d’Afrique des nations 1990.

Les Fennecs sont en deuil et le peuple algérien aussi. La nouvelle est tombée en début d'après-midi ce samedi 13 avril : Abdelhamid Kermali, ancienne gloire du football algérien s’est éteint à Sétif des suites d'une longue maladie. Dès l'annonce, la radio nationale algérienne a modifié ses programmes pour faire place aux témoignages de ceux qui l'ont cotoyé.

Abdelhamid Kermali avait débuté son parcours de footballeur à l'USM Sétif avant d'embrasser une carrière professionnelle qui le conduit en France, en 1955, au FC Mulhouse, à l'AS Cannes et à l'Olympique Lyonnais. Avec l'Olympique lyonnais, il joue 65 matches et inscrit 13 buts en première division 1 (1955-1958). Au total, dans le championnat de France, cet ancien attaquant aura joué 136 matches.

La gloire de l'équipe du FLN

Abdelhamid Kermali tire sa révérenceLes footballeurs algériens Abdelhamid Bouchouk et Abdelhamid Kermali (de face), Saïd Brahimi et sa femme (de dos), réunis au café d'Angleterre à Lausanne afin de former une équipe nationale algérienne et de participer au Mondial , le 16 avril 1958.
AFP

Il retourne ensuite en Algérie pour faire partie de l'équipe du FLN avec Mustapha Zitouni, Rachid Mekhloufi (stratège de l'AS Saint-Etienne à l'époque), Saïd Brahimi, Ahmed Oudjani, Amar Rouaï et beaucoup d'autres. Ainsi, il répond à l’appel du Front de libération nationale (FLN) qui souhaite former une équipe capable de faire entendre la voix de l’Algérie lors du Mondial en Suède.

Avec le décès d’Abdelhamid Kermali, c’est plus qu'un monument du football algérien qui nous quitte. Sélectionneur des Verts, «Cheikh » Kermali reste à ce jour, le seul entraîneur depuis l’indépendance, à avoir remporté un titre majeur avec l’équipe nationale : la coupe d’Afrique des nations 1990, organisée à domicile.

Ironie du sort, c’est le fils d’Ahmed Oudjani, son camarade des années FLN, ancien joueur de Lens, qui inscrira durant la compétition deux buts pour les Verts. Chérif Oudjani sera l’homme du match lors de la finale face au Nigeria (1-0). Durant cette soirée du 16 mars 1990 au Stade du 5-juillet-1962 devant plus de 100 000 spectateurs, grâce à Abdelhamid Kermali, l’Algérie exulte enfin.

Lors son parcours professionnel, Abdelhamid Kermali a aussi été l’entraîneur de plusieurs clubs dont l’ES Sétif (d’abord en tant qu’entraîneur-joueur), le MC Alger (le club le plus populaire en Algérie actuellement) ou encore l’AS Marsa en Tunisie. Aujourd'hui, le peuple algérien pleure un homme consensuel, qui avait le football dans le sang.

RFI  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3