Algérie: Mustapha Toumi n’est plus

Algérie: Mustapha-Toumi n’est plusLe compositeur, parolier, militant   indépendantiste des années 50 Mustapha Toumi est décédé dans la nuit de mardi   au mercredi à l’hôpital Mustapha-Pacha  à Alger  des suites d’une longue maladie,   selon ses proches cités par APS.

Toumi, 76 ans, a été le compositeur de la célèbre chanson chaâbi « Sob’han   Allah Ya Eltif », interprétée pas le créateur du style el-Hadj M’hamed El Anka.     Cette chanson avait été reprise par le fils d’el-Anka, El Hadi Halo au   piano, dans le film sur les musiciens de la Casbah d’Alger, « El Gusto », de   Safia Boulbinez (2011).     L’artiste musicien, peintre, parolier et poète, né le 14 juillet 1937 dans    la Casbah d’Alger, sera enterré jeudi au cimetière d’El Kettar à Alger.  

Mustapha Toumi, originaire de Bordj Menaïl, père de 6 enfants, avait milité   dans les rangs du Front de libération nationale (FLN) et participé en 1958 à   « La voix de l’Algérie libre et combattante » (radio clandestine).  Après 1962, devenu responsable du FLN il avait pris un temps la direction   des affaires culturelles au ministère de l’Information.     
 
El Watan 

Texte de Mustapha Toumi, chanté par el Hadj M'hamed El Anka
 
Je n'ai pas appris l'art à l'école, je ne suis pas un lettré;
Mais c'est à l'école de la faim et de la misère que j'ai forgé mon art;
Mon pain c'est du bon pain fait avec de la farine, qui n'est pas emprunté et tout le monde le sait, tout le monde peut en témoigner;
Il n'est pas dans mes habitudes de jaser dans le dos des gens, je ne suis pas un os bon à ronger;
Je ne suis pas stérile et ma terre n'est pas aride;
Le lion même mort reste un lion, et le lion même vieilli rempli encore de crainte le chacal;
Celui qui a les mains liées, ne peut diriger ni tenir la barre et voguer en plein tempête;

source    

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

January 2018
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4