Décès de Abderrahmane Madoui, pionnier de la BD algérienne

Le pionnier de la bande dessinée algérienne, Abderrahmane Madoui, est décédé dimanche à l’âge de 88 ans des suites d’une longue maladie.

 Né en 1925 à El Eulma (Sétif), le défunt avait commencé sa carrière professionnelle, au lendemain de l’indépendance, comme éditeur à la Société nationale d’édition et de diffusion (Sned), avant de fonder la célèbre revue “M’quidech”, disparue en 1978. Cette revue, une des premières publications algériennes de bande dessinée, aura par la suite révélé de grands talents de la BD bien connus aujourd’hui, comme Slim, Haroun, Aïder ou encore Mohamed Aram. Plusieurs manifestations culturelles dédiées à la BD avaient rendu hommage à Abderrahmane Madoui, de son vivant, notamment la dernière édition du Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda 2012) ou lors des premières Journées de la BD de la Mitidja. Le défunt a été inhumé dans l’après-midi de dimanche au cimetière d’El Alia à Alger.

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3