Un patient opéré avec succès, en état d’éveil, d’une tumeur cérébrale


Une première au CHU de Béjaïa

Un patient opéré avec succès, en état d’éveil, d’une tumeur cérébraleLe professeur Souheil Tliba, chef de service de neurochirurgie, a réussi le pari d’opérer à l’état d’éveil, dimanche dernier, un patient souffrant d’une tumeur cérébrale.

Ce dernier, natif de Skikda et âgé de 47 ans, s’était rendu à Alger pour se faire opérer avant d’atterrir au CHU de Béjaïa, dans le service du professeur Tliba, sur lequel beaucoup de bien lui a été dit. « À Alger, je n’étais pas convaincu de la réussite de l’opération et aujourd’hui, je suis très content d’avoir fait confiance au professeur Tliba que je ne pourrai jamais assez remercier », dira le patient à qui nous avons rendu visite à l’hôpital. Ce patient, faut-il le dire, se portait comme un charme après seulement deux journées de convalescence. Cette nouvelle technique, pratiquée en Algérie par uniquement les CHU de Blida et de Zemirli, permet d’éviter de causer des dommages collatéraux aux patients présentant une tumeur située dans une partie du corps jugée dangereuse. « Cette nouvelle technique de pointe, qui se pratique avec cartographie sur un patient éveillé, nécessite une préparation du patient par toute une équipe médicale dont le neurochirurgien, lui-même, un psychiatre et un réanimateur.

Contrairement à ce qui se faisait auparavant, avec celle-ci, on peut exhiber la tumeur sans toucher aucun autre organe fonctionnel » dira, pour sa part, le professeur Tliba. Ce dernier rajoutera que l’opération est réussie et que le patient ne présente, en postopératoire, aucune paralysie, ni autre préjudice causé. Alors que le CHU de Béjaïa vient de découvrir cette nouvelle technique d’opération neurochirurgicale, le professeur Tliba est à son 24e patient dans le domaine. Entouré d’une équipe médicale compétente, le chef de service de neurochirurgie du CHU de Béjaïa est convaincu de pouvoir réussir d’autres opérations de ce genre du moment que le plateau technique existe et surtout les compétences humaines dont le docteur Chabane, réanimatrice, venue du CHU d’Annaba. Ce service n’est pas à sa première réussite dans les techniques de pointe. En effet, depuis près d’une année, environs 80 malades ont été opérés en endoscopie cérébrale.

La Dépêche de kabylie   

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3