Mobilisation citoyenne pour dénoncer la disparition du jeune Ali Laceuk

Grande marche à Béni Douala

Mobilisation citoyenne pour dénoncer la disparition du jeune Ali LaceukLes citoyens se sont mobilisés à Béni Douala, jeudi dernier, pour dénoncer énergiquement  la disparition du jeune Ali, qui n’a plus donné signe de vie depuis le 22 février dernier.

Une action décidée par l’ensemble des comites des villages de la daïra, mardi dans la soirée. La ville a ainsi été complètement paralysée par une grève générale. Commerces, écoles,  poste, APC, et autres structures et établissements ont tous cessé leurs activités pour dénoncer « le phénomène d’insécurité qui règne au sud de la wilaya de Tizi-Ouzou. » L’adhésion des citoyens à cette action a été totale, de même que leur détermination à dénoncer ce phénomène qui gangrène la région. Ainsi, vers10 heures, tout le monde a convergé vers le siège de la mairie d’où la marche programmée s’est ébranlée. Ils étaient nombreux, à brandir des posters du jeune Ali et des banderoles sur lesquelles ont pouvait lire « Halte, Basta, au phénomène de kidnapping », « libérez Ali sain et sauf », « éradication totale des lieux de tentation et de délinquance », entre autres. A l’arrivée des marcheurs au niveau du siège de la daïra, une délégation a remis des copies d’une déclaration au chef de daïra et au chef de la sureté urbaine. Une déclaration dans laquelle la population a exprimé son désarroi vis-à vis de « ces rapts » enregistrés dans cette région. « Notre mécontentement résulte de la frustration et l’extrême déception par rapport au traitement, dans la précipitation, d’une affaire sensible et préoccupante, par les services concernés, qui a abouti, hélas, au relâchement, très tôt, d’un suspect malgré les renseignements et les éléments fournis. Une décision que la coordination rejette catégoriquement», lit-on, notamment, dans ladite déclaration dans laquelle Les signataires demandent « le rappel du suspect pour une nouvelle audition plus sérieuse et rigoureuse ». Par ailleurs, à la sortie de la délégation de chez les chefs de daïra et de la sureté, un compte-rendu de la réunion fut lu aux présents. Puis un appel a été fait à l’adresse de la population pour « rester calme et vigilante, solidaire autour de la famille d’Ali Laceuk, jusqu’à la réapparition de la victime saine et sauve. Les représentants des citoyens ont, par ailleurs, appelé les responsables concernés à faire de leur mieux pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Pour sa part, le frère du jeune Ali, Mohamed Amokrane, a tenu à remercier les citoyens de Béni Douala, et les autres venus des quatre coins de la wilaya pour leur solidarité avec sa famille. Selon une source proche de la coordination des comités de villages, une réunion a été tenue au siège de l’APC pour décider d’éventuelles démarches à effectuer dans les jours à venir. Le frère du disparu, joint hier par téléphone, indiquera que les comites des villages se rendront à Tizi-Ouzou pour voir une nouvelle fois le procureur, et qu’un sit-in devant le siège de la wilaya est projeté pour lundi. Notre interlocuteur nous fera également savoir que lui et sa famille n’ont toujours pas de nouvelles de son frère.

La Dépêche de Kabylie  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3