En conflit avec un employé

Le consulat d'Algérie à Montpellier lourdement condamné

“Condamne la République algérienne démocratique et populaire...”. C’est en ces termes qu'un conseil des prud'hommes a condamné le consulat d'Algérie à Montpellier à indemniser un de ses employés embauché sous contrat local.

Liberté a obtenu une copie du jugement prononcé le 25 janvier. La représentation diplomatique a tenté de se soustraire à la plainte en faisant valoir que les conflits de cette nature étaient de la compétence exclusive des juridictions algériennes. Mais ses arguments n'ont pas été entendus. Après débats, le conseil a condamné le consulat à payer un montant cumulé de plus de 80 000 euros au concerné, dont notamment 20 000 euros au “titre de dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse”, 18 000 euros au “titre de rappel de salaire pour des heures supplémentaires” et 12 000 euros au “titre de dommages et intérêts pour travail dissimulé”. Cette décision risque d'inspirer de nouvelles plaintes.

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3