Réunis durant deux jours à Alger


Des experts appellent l’Algérie à ratifier le protocole de lutte contre la torture

Des experts onusiens et algériens des droits de l’homme ont appelé, jeudi dernier, l’Algérie à «engager une réflexion» sur la ratification du protocole facultatif contre la torture, sans toutefois, précisent-ils, «vouloir interférer dans les affaires internes» du pays.

A l’issue d’une rencontre de deux jours organisée par la Commission nationale consultative de défense et de promotion des droits de l’homme consacrée au protocole facultatif à la convention de l’ONU de lutte contre la torture, les experts internationaux et algériens ont souligné les «efforts» consentis par l’Algérie en matière de droits de l’homme, notamment en ce qui concerne la torture à travers la criminalisation de cet acte et la mise en place d’une batterie de textes relatifs à la prise en charge des détenus. Dans leurs recommandations,  ils ont exhorté l’Algérie à accorder un  intérêt particulier et plus d’espace aux droits de l’homme dans les prisons et les lieux de détention comme les commissariats, les postes de gendarmerie et de l’armée, à travers la promulgation «d’un arsenal législatif préventif et répressif» et la mise en place d’une «série de mesures» visant à atteindre les standards et les normes internationaux en matière de protection des personnes privées de liberté.  

El Watan 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5