Le cinéma amazigh en deuil : Ali Ighil-Ali, dit Monaco, n’est plus

Le monde du cinéma en général et amazigh en particulier a appris avec une grande douleur le décès de Ali Ighil-Ali, communément appelé Monaco, survenu mercredi 20 juin 2012 à l’hôpital d’Azazga, après une maladie et notamment une cécité totale qui l’avait atteint depuis plusieurs années.

 

Originaire du village Tamassit, dans la commune d’Aghribs, à 40 km au nord-est de Tizi Ouzou, Dda-Ali a joué d’importants rôles dans les films La Montagnede Baya, de Azeddine Meddour, Si Muhend U-M’hend l’Insoumis, de Liazid Khodja, et surtout dans La Dernière Cigarette de Ali Berkennou.

Ce réalisateur s’est dit «très peiné par la disparition de ce grand acteur, qui a joué admirablement son rôle de grand-père et de sage ayant permis, dans le film, d’éviter le suicide à l’enfant tenté par cet acte dans mon court métrage», dira Ali Berkennou à propos du «patriarche» disparu.

Pendant sa jeunesse, Ali Ighil-Ali, a fait ses preuves cirque Ammar où il a eu sa retraite, apprend-on de villageois de Tamassit. Dda-Ali avait 87 ans.

Par ailleurs, la direction de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou a ouvert un cahier pour l’expression de condoléances au sein de cette structure et mettra à la disposition du public et des fans de l’acteur des bus de transport pour participer, jeudi 21 juin, à l’enterrement du regretté «Monaco» en son village à Tamassit (Aghribs).


El Watan

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5