Son coup s’élève à 52 milliards de da


La pénétrante Tizi Ouzou - autoroute Est Ouest sera lancée en 2011


Autoroute-Est-OuestLe tracé du projet qui contournera les villes d’Aomar et Draâ El Mizan comprend plusieurs viaducs,  tunnels et échangeurs d’envergure.

La pénétrante, qui reliera la wilaya de Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest, sera réalisée à partir de l’année prochaine, a annoncé, jeudi, le directeur des travaux publics de Tizi Ouzou à l’occasion d’une journée d’étude consacrée au secteur ainsi qu’à celui de l’énergie et des mines par l’Assemblée populaire de wilaya (APW).

S’étalant sur une distance de 46  kilomètres, dont 36 sur le territoire de Tizi Ouzou, le projet de la pénétrante démarrera à partir de l’échangeur de Djebahia, dans la wilaya de Bouira, durant le premier semestre de l’année prochaine. Le tracé du projet, qui contournera les villes d’Aomar et Draâ El Mizan, comprend plusieurs viaducs, tunnels et échangeurs d’envergure.
À partir de Draâ El Mizan, la pénétrante verra son tracé en parallèle avec le tronçon de la RN25. Comme elle traversera le futur barrage hydraulique de Souk n’Tlala, avant de se connecter à la rocade Sud et parvenir enfin à la RN 12 via l’échangeur de Bouaïd.
Le projet coûtera à l’État la bagatelle de 52 milliards de DA. Le cahier des charges est fin prêt et l’enveloppe financière réservée, a rassuré le directeur exécutif qui précisera que l’opération d’expropriation a déjà commencé. Même l’enveloppe y afférente a été notifiée, a-t-il déclaré. Durant sa communication, le responsable du secteur des travaux publics est revenu longuement sur le programme quinquennal 2010/2014. Ayant bénéficié d’une autorisation de programme de près de 72 milliards de DA, ce programme comprend des projets structurants, dont la liaison autoroutière de la wilaya de Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest, le dédoublement de la RN12 de Tizi Ouzou vers Azazga, la rocade nord, l’évitement de la ville d’Azazga sur une distance de 8,5 km, la déviation de la ville de Boghni, la réalisation d’un épi de protection du port de Tigzirt, etc. Il va de soi que l’essentiel de l’enveloppe financière dégagée ira à ces projets structurants.

Ainsi pas moins de 65 milliards de DA leur seront consacrés, nous apprend l’intervenant qui a présenté un état des lieux sur les infrastructures de base de la wilaya.
Pour sa part, le directeur de l’énergie et des mines a tracé le programme de son secteur pour les années à venir, non sans rappeler à l’assistance le sempiternel problème des oppositions qui handicapent sérieusement le développement local.
Le programme qui est lancé par les pouvoirs publics permettra d’atteindre un taux de 60% de pénétration en gaz naturel à travers le territoire de la wilaya. Selon l’orateur, les 1 500 villages et les 67 chefs-lieux de commune seront raccordés au gaz naturel d’ici 2014.

Concernant le secteur de mines, le bilan présenté par le DEM fait état de 30 carrières, dont 13 sont opérationnelles et 2 abandonnées. 12 autres carrières sont en projet avec un effectif de 220. Le DEM, qui n’a pas omis de signaler les contraintes que rencontre son département, et notamment les oppositions des citoyens, table sur une production à même de résorber le déficit actuel en agrégats et sable dont les besoins de la wilaya sont estimés à 33 millions de tonnes, à l’horizon 2015.
Lors des débats qui se sont déroulés en présence du président de l’APW, Mahfoud Belabbas, et du secrétaire général de la wilaya, des élus, des P/APC et des parlementaires ont mis le doigt sur les insuffisance en matière de pénétration en gaz de ville ainsi que la nécessité de l’entretien du réseau routier qui a besoin d’être modernisé.

LIBERTÉ

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3