Imposante marche contre l’insécurité à Fréha


Tizi Ouzou 24h après la libération de Slimana Omar

Imposante marche contre l’insécurité à FréhaL’appel à la mobilisation citoyenne a été largement suivi. Les citoyens ont répondu en masse à l’appel à la marche contre l’insécurité et les kidnappings. Ils étaient hier des milliers à exprimer leur solidarité avec la famille de Hend, décédé des suites de graves blessures après le faux barrage que lui a tendu un groupe armé près de la région d’Aghribs. Ils étaient hier des milliers de citoyens à braver la peur et le froid pour investir de nouveau la ville de Fréha, à une vingtaines de kilomètres à l’est de la ville de Tizi Ouzou, pour dire et exprimer leur  colère, crier leur ras-le-bol et dénoncer l’insécurité qui règne dans la région.

La pluie battante n’a donc pas empêché près de trois mille personnes à battre le pavé encore une fois et malgré la libération de Slimana Omar avant-hier, pour marquer leur présence dans une marche silencieuse.
La marche partira d’une station du stade communal de Fréha vers 9h30 du matin, les participants à la marche ont sillonné les différentes artères de la ville sous les mots d’ordre de “Halte aux kidnappings”, “Hend est toujours vivant !”, “Non à l’insécurité”,  non sans appeler l’Etat à plus d’implication pour la sécurisation de la région.

La tristesse se lisait sur tous les visages car malgré l’heureux dénouement de l’enlèvement de Omar, la mort de Hend a jeté l’émoi et choqué toute la région. La marche d’hier a été également suivie d’une grève générale. Fréha était hier une ville morte, les commerçants a exprimé à leur manière, en baissant rideau, leur solidarité avec la famille du défunt,, victime d’un contexte sécuritaire défavorable.

Devant le siège de l’APC de Fréha, les maires des localités de Timizart, Fréha et  Aghribs  prendront la parole pour dénoncer tour à tour, le climat d’insécurité qui règne dans la région. Les élus appelleront à la mobilisation citoyenne pour faire barrage au phénomène mais aussi à tous ceux qui tentent d’exploiter la douleur de la région pour la ramener vers des horizons dangereux. “L’entreprise de feu Hand Slimana représente à elle seule le 1/3 des recettes fiscales de notre commune”, dira l’un des p/apc intervenant. Les participants à la marche d’hier ont également, scrupuleusement respecté les mots d’ordre de la marche et son caractère pacifique. Intervenant à son tour, le père de Hend Slimana, qui n’arrivait pas à contenir son émotion, a déclaré que la mobilisation citoyenne autour de sa famille prouve l’esprit de solidarité qui caractérise la région de Kabylie. Il ne manquera pas, dans le même sillage, de remercier la population pour la mobilisation et sa grande disponibilité montrée au cours de ces moments difficiles qu’a traversé sa famille. Emouvant, l’intervention du fils aîné de Hend le fut plus que les autres.

Prenant la parole devant une marrée humaine et avec un courage indéniable, le fils de l’entrepreneur assassiné aura ces paroles plaines de symbolique “cette mobilisation atteste que mon père n’est pas mort mais bien vivant parmi les siens”. La marche s’acheva, dans le calme, vers 11h du matin.

La Dépêche de Kabylie


Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5