À L’INITIATIVE DE L’ASSOCIATION TANEKRA ET DU COMITÉ DE VILLAGE DE MARAGHNA


Rencontre sur la chanson kabyle moderne

C’est dans une ambiance festive que la rencontre sur la chanson kabyle moderne s’est déroulée. Le village de Maraghna, dans la commune d’Illoula Oumalou, 70 km à l’est de Tizi Ouzou, a vibré au rythme d’un véritable flash-back sur la chanson kabyle des années 1960/70.

Durant trois jours, l’association Tanekra, en collaboration avec le comité de village de Maraghna, a permis aux nombreux visiteurs et aux amoureux de la chanson kabyle de replonger dans le grenier des anciens tubes et de rendre hommage aux anciennes gloires de ces airs résolument immortels. L’association a choisi le plein air et les ruelles sinueuses et bétonnées du village pour exposer les portraits et les biographies de nombreux artistes, entre autres, Ferhat Imazighène Imula (l’enfant du village), Mohand Ouali Kezzar, Mohya, Ali Idheflawène, Aït Menguellet, Idir, cheikh Sidi Bemol, Akli D., Nouara, Meksa, cheikh El Hasnaoui, Slimane Azzam, Cherif Kheddam, Takfarinas, Smaïl Chenoune, Nourredine Chenoud, Malika Domrane, Allaoua Zerrouki, Imnuda (Djamel Tareb), Mohamed Iguerbouchène, Oulahlou, Tayfa, Rabah Inesliyène, Matoub Lounès…

De nombreuses toiles et fresques de l’artiste Amar Ouali ont attiré également notre attention. Nous nous sommes adonnés à une visite itinérante d’une exposition riche à bon escient. En plus de ces artistes, nous avons pu apprécier une autre exposition photos retraçant les péripéties du club Kabylie-Évasion, du regretté Smaïl Aliane, fondateur du premier club des sports de montagne de Kabylie. Le club est représenté par Salim, Idriss et Abdeslam, trois parapentistes du club, qui ont exposé le riche matériel d’escalade.

Pour revenir à la rencontre sur la chanson kabyle moderne, la première journée a débuté, jeudi, par la traditionnelle chorale des vieilles femmes du village et de la troupe dite de Lakhouane. Chacune a égayé les quartiers du village. Une conférence-débat a été animée par le musicologue Djamal Hocini qui a donné des généralités sur la musique. Dans la soirée, le public a été convié à une pièce de théâtre. Au deuxième jour, Karim Abranis a présenté une autre conférence-débat intitulée “Rencontre citoyenne” et où la musique a été qualifiée de moyen qui tisse l’union, la paix et la convivialité. Dans la soirée, la scène a réuni de nombreux artistes qui ont animé un gala enthousiasmant. Kezzar Mohand Ouali, le groupe Chachnaq, Zayen, Izenzarène, le jeune Djaffar Ath Mansour, le rossignol Makek Kezoui… Le dernier jour, les activités ont enchaîné avec une conférence de Brahim Tayeb sur la chanson kabyle en général. Un concours de chanteurs amateurs a été organisé. Un jury donnera les résultats en fin de soirée.

LIBERTÉ

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3