MÉTRO, TRAMWAY D’ALGER, AUTOROUTE EST-OUEST...


Le retard des chantiers est une maladie contagieuse

Les promesses de réceptionner les projets dans les délais n’engagent que ceux qui les croient.

Les grands chantiers lancés par l’Algérie depuis 2004 s’éternisent. Ainsi, l’autoroute Est-Ouest, le métro et le tramway annoncés en grande pompe pour l’année 2009 n’ont pas encore vu le jour. A commencer par l’autoroute Est-Ouest le projet du siècle. Annoncée par le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, avant la fin de l’année 2009 puis la fin de 2009, la livraison de ce projet a été repoussée au début de l’année 2010 avant d’être retardée pour le premier semestre de 2011, selon les récentes déclarations de Hocine Necib, directeur des routes au niveau du ministère des Travaux publics. «Cela pourrait se faire durant le premier semestre 2011» a affirmé ce responsable sur les ondes de la Chaîne III, justifiant ce retard par des difficultés de terrain comme la réalisation des grands tunnels et des terrassements. Le projet du tramway connaît le même sort. Les citoyens doivent attendre 2013 pour espérer voyager dans ce moyen de transport. Il devait être opérationnel au plus tard fin 2010 mais voilà que les délais de livraison ont été repoussés encore plus loin, en 2013 selon les dernières informations, à cause des retards accusés dans la réalisation. Des retards qu’il est difficile de ne pas remarquer, à voir l’état d’avancement des chantiers.

Le lancement simultané des projets du tramway et du métro, a provoqué une véritable dégradation des quartiers de l’Algérois. Partout où ont été lancés les travaux du tramway les citoyens assistent à la défiguration du paysage urbain, et se disputent le peu d’espace qui reste encore avec les automobilistes exaspérés par des bouchons qui s’étalent sur des kilomètres à cause des engins de travaux. Une situation qui dure depuis 2006 et qui tend à s’éterniser au rythme où vont les travaux.

Quant au métro d’Alger, la date de sa réception n’est pas encore officiellement arrêtée. Pourtant, des promesses ont été faites sur une «inauguration imminente» de ce métro. Cette dernière devait avoir lieu l’été 2009, avait promis le ministre des Transports, Amar Tou, à l’occasion de la réception de la première rame du métro d’Alger. Le directeur du projet du métro d’Alger, Philippe Sauvard, avait avancé les mêmes assurances sur la mise en service de ce métro pour l’année 2009. Toutefois, pour l’heure il n’est pas encore question d’une quelconque inauguration et aucune information sur les raisons de ces retards qu’accusent ces deux projets n’a pu filtrer. Même scénario concernant le projet du un million de logements. Et pour cause, ce colossal projet qui devait être réceptionné dans sa totalité en 2009 n’a pas encore été achevé.

Plus de 8500 souscripteurs attendent encore leur logement en cours de réalisation. Une situation qui n’a pas manqué de susciter l’ire de ces derniers qui ont tenu en février un rassemblement devant la direction générale de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (Aadl). Ils étaient des centaines à exprimer leur colère et à réclamer justice. Depuis dix ans, ils attendent la décision d’attribution d’un logement à Alger. Quant au projet du siècle, celui de l’autoroute Est-ouest, il devait être réceptionné dans son intégralité en 2009. Ce délai a ensuite été rallongé et la dernière date avancée par le ministre des Travaux publics fut «janvier 2010». Mais les automobilistes devront attendre encore avant de pouvoir circuler sur cette dernière. Et pour cause, certains chantiers accusent encore des retards. Ainsi, une fois de plus, des dates ont été avancées par les responsables en charge des secteurs sur la réception de ces projets structurants, mais cela s’apparente malheureusement à un voeu pieux.

L'Expression

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3