Sa famille ne perd pas espoir de la revoir


Yasmine a disparu depuis 6 mois déjà...

YASMINAEmu, le père de Yasmine ne pouvait pas contenir ses larmes, la tristesse se lisait sur son visage.

Plus encore, sa petite famille ne s’attendait guère à ne plus revoir Yasmine depuis ce fatidique 9 août. Entre une phrase et une autre, notre interlocuteur soupire comme pour extérioriser sa peine car raconter ce qui venait de se passer s’apparente à un calvaire.

On est le dimanche 9 août, la journée s’annonce très chaude.

Yasmine, belle et charmante qui n’a pas encore fêté ses 18 ans, passe la nuit chez ses grands-parents à Larbaâ Nath Irathen, tous attendent le retour d’un proche de France. “Vous savez très bien que chez nous le retour d’un émigré est fêté en grande pompe. C’est un événement important pour lequel la grande famille se réunit autour d’un bon repas traditionnel, ma fille tenait à être présente chez ses grands-parents pour le retour de son oncle qui a assisté par la suite à une fête à Aït Frah, un village limitrophe” raconte le père de Yasmine.

Sa fille de 17 ans, ajoute notre interlocuteur, est sortie vers 9h30 pour effectuer des achats.“Depuis, elle n’est plus revenue.” Et d’enchaîner : “Nous n’avons plus eu de ses nouvelles. Nous avons frappé à toutes les portes, ses amis, les proches, aucune trace de notre chère fille.” Ses parents semblent tenir jusque-là le coup. “Nous sommes armés d’un courage et d’une volonté de fer pour retrouver notre fille. Nous attendons un appel ou un signe qui nous aidera à la retrouver”, indique encore le père de Yasmine.

Pour lui, sa fille est attendue par toute la famille. “Son retour à la maison sera pour nous un grand soulagement. Nous l’accueillerons à bras ouverts.” Que ce soit au village ou dans l’établissement scolaire, Yasmine était aimée de tous. “Elle était très sociable, le proviseur du lycée où elle était scolarisée avait vraiment les larmes aux yeux, quand il a su la mauvaise nouvelle, ses amis ont été choqués !” ajoute notre interlocuteur qui a rendu visite à notre rédaction.

Après un moment de silence, le père de Yasmine dira qu’il garde espoir de revoir sa fille, comme pour chasser le pessimisme que renvoyait sa (triste) voix. Il nous fera savoir qu’il rêve du jour où Yasmine reviendra reprendre ses études, avoir son bac et “lui offrir une belle voiture”.

La Dépêche de kabylie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31