Destruction de près d’un 1,8 million de supports piratés

Objectif : réhabilitation des droits des artistes

Sous le slogan “Cette personne a été volée”, plus d’un million et demi de supports contrefaits ont fait l’objet d’une opération de destruction, lors d’une cérémonie organisée avant-hier par l’Office national des droits d’auteur et des droits voisins (ONDA). C’est en présence de plusieurs d’officiels, à leur tête Khalida Toumi, ministre de la Culture, que la cérémonie a eu lieu.

Dans son mot d’ouverture, Khalida Toumi a souligné l’importance de cette opération qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le piratage réalisée à grande envergure et dont la clé de voûte est, selon elle, “la coopération avec  services  de sécurité, le contrôle du marché, la diffusion d’une culture de respect des droits d’auteur et la commercialisation de produits légaux à des prix abordables”. Mme Toumi indiquera également que ce sont les principaux axes de travail dans le domaine de la protection des droits d’auteur et des droits des artistes généralement.

La coopération avec les services de sécurité a permis de saisir plus d’un million de supports illicites, soit des produits audiovisuels, musique, multimédia et jeux vidéo ainsi que des unités de production. “C’est l’équivalent de neuf ans de lutte contre le piratage”, indique Sami Bencheikh El Hocine, directeur général de l’ONDA.

La coopération entre l’Onda et la Direction générale de la Sureté nationale continue d’apporter ses fruits depuis l’accord signé en 2012 entre les deux institutions puisque les agents de la Sûreté nationale ont réussi à saisir “plus de 400 000 supports de piratage”, a annoncé Djilali Bendalia, directeur de la cellule de communication auprès de la DGSN. Les supports on été détruits par des bulldozers en présence des invités dont plusieurs artistes venus en force soutenir. “C’est une nouvelle victoire pour l’artiste algérien”, comme l’a déclaré cheb Khaled. On peut citer parmi les artistes présents Mohamed Lamine, cheb Bilal, Djamel Allam, Hassan Benzerari, etc.

Des éditeurs et des cadres du ministère de la Culture ont aussi pris part à cet évènement. A l’issue de cette cérémonie, un accord pour l’exploitation des œuvres artistiques a été signé entre l’Ondaz et l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis, représentés respectivement par Sami Bencheikh El Hocine et Saad Damma.

A cet effet, Mobilis pourra exploiter toutes les œuvres musicales et cinématographiques qui relèvent de droit algérien ou étranger dans un cadre légal. Près de 2000 artistes et éditeurs ont bénéficié de leurs droits voisins, lors de la clôture, payés par l’Onda, avec une somme de 570 millions de dinars, et ce, dans les domaines de la musique, le cinéma et le théâtre.
 

Liberté     

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3