Un festival pour sauvegarder cet habit traditionnel à Tizi Ouzou

Une robe kabyle sous toutes les coutures

Un festival pour sauvegarder cet habit traditionnel à Tizi Ouzou
Une robe kabyle sous toutes les couturesLe  prix de la «robe d’or» de l’édition 2013 du Festival de la robe kabyle qu’ organise l’association Tagmat d’Ihemziyene, a été décerné à Saliha Oubelil,  une jeune couturière venue du village de Betrouna, dans la commune de Tizi Ouzou.

La robe kabyle était à l’honneur, ces derniers jours, dans la commune d’Illoula Oumalou, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. L’association culturelle Tagmat, en collaboration avec le comité du village Ihamziyene et l’APC, a organisé  la quatrième édition du Festival de la robe kabyle, un événement qui a drainé un public nombreux. Les stands de l’exposition étaient riches et variés. Des associations et plusieurs artisanes ont livré aux regards des visiteurs les multiples facettes de cet habit traditionnel. Cette année, l’exposition a eu lieu en plein air, sur la placette du village, ce qui a donné plus de charme à la manifestation. Des femmes toutes belles, vêtues d’un habit traditionnel, étaient au rendez-vous. Les exposantes, les organisatrices et même celles qui sillonnaient les stands sont venues vêtues de robes kabyles.

PROMOTION D’UNE CULTURE

C’était l’image la plus sublime de l’événement. D’ailleurs, même les petites fillettes déambulaient la placette avec de splendides robes traditionnelles. Le village était en fête. «Cette activité contribue directement à promouvoir notre culture. Nous voulons faire découvrir aux jeunes générations ce patrimoine, qui est peu connu actuellement. Je rends hommage à ces jeunes de l’association Tagmat d’Ihemziyene qui ont donné une valeur à la robe kabyle, ce symbole immortel. L’APC d’Illoula Oumalou a mis tous les moyens dont elle dispose pour la réussite de ce festival», a déclaré Mohamed Ouachcène Kezzouli, premier vice-président de l’APC. Outre l’exposition, l’animation artistique et le cérémonial du mariage traditionnel, on a assisté au concours de la plus belle robe de l’édition. Ainsi, après un défilé de mode, le premier prix de la «robe d’or» a été attribué à une jeune couturière venue du village de Betrouna, dans la commune de Tizi Ouzou. Il s’agit de Saliha Oubelil, qui a confectionné la plus belle robe kabyle de l’année 2013.  «C’est un honneur pour moi de m’adjuger la première place de ce festival. Cette distinction m’encouragera davantage à faire plus d’efforts dans mon travail de couturière», nous dira la lauréate du festival d’Ihemziyene. Les robes exposées sont toutes magnifiques. Il y avait celles purement traditionnelles et d’autres un peu modernisées.

D’ailleurs, chaque couturière attribue un nom spécifique à son produit. On y trouve les robes portant respectivement les noms, Iwadhiyen, Hindou, Chaouie, JSK, Akbou et plein d’autres modèles de robes traditionnelles, réalisées par des petites mains expertes de femmes venues de différentes localités de la Kabylie, comme Bouzguène, Larbaâ Nath Irathene, Fréha et Ifigha. On a remarqué également des robes avec des motifs de lettres en tifinagh et le symbole berbère. L’objectif assigné à ce festival consiste à préserver et promouvoir la robe kabyle dans toutes ses dimensions. «Nous voulons faire connaître également au large public la valeur de cet habit traditionnel qui doit rester éternel. Je veux aussi dire qu’il y a une variété de robes kabyles et il est très difficile de choisir la meilleure», a souligné Hakim Dahmani, président de l’association Tagmat d’Ihemziyene, qui tient à remercier tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de cet événement.

Un plateau de  la chaîne TV  amazigh 4

Le Festival de la robe Kabyle d’Illoula Oumalou a été clôturé samedi en apothéose, avec à la clef un gala artistique animé par Kamel Igmane, Ahmed Zerougui, le groupe de musique Numidia et d’autres jeunes de la région qui percent et ont un avenir prometteur. Un plateau avec la chaîne de télévision Amazigh 4 a été mis en place devant la cascade du village. Les animateurs, Slimane Belharet et Samira Atmani, se sont entretenus avec les artistes présents et les couturières dont celle qui a décroché le prix de la «robe d’or». Des moments festifs ont couronné la manifestation  qui s’est déroulée dans un climat convivial. Des images extrêmement belles.    

El Watan 

 

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1