ATH Yenni à Tizi Ouzou

Clôture de la 10e édition de Raconte-arts

La dixième édition des Raconte-arts, qui s’est déroulée du 2 au 9 juillet, a été clôturée sur un air de fête. Suite au rythme de croisière et aux veillées artistiques que les participants ont réalisées depuis l’ouverture, la fin de l’aventure était là et certains avaient les larmes aux yeux ce soir-là.

Dure, dure la séparation ! La cérémonie de clôture s’est faite dans un grand rassemblement autour du chef-d’œuvre de Tajmaât, merveilleusement décoré par des symboles peints par l’artiste Denis Martinez.

Finir une œuvre commencée il y a une décennie, lors du démarrage de l’aventure “Raconte-arts”. Le fondateur de Raconte-arts, Hassane Metref, a dressé un bilan “positif à 80%”. La programmation a été ponctuée dans plusieurs espaces séparés de 2 à 3 km, allant d’un site ou d’un village à un autre, la notion du temps est perdue pour se faire remplacer par la créativité qui sort de l’ordinaire. Les habitants ont assisté à des ventes dédicaces de livres, des représentations théâtrales de rue ou dans les cafés, des scènes de galas, carnaval ou folklore.

Cette manifestation a été animée par soixante-dix artistes de quinze nationalités différentes (Espagne, Italie, France, Malte, Liban, Tunisie et des Franco-Algériens).
La collaboration avec l’association Ecovolonterre dans un atelier d’écriture a été animée par Marion Dominicis (auteur de plusieurs publications dont Voyage au pays des mots dans une cité francilienne) et Aïni Akbal (une Franco-Algérienne spécialiste du monde associatif), qui ont encadré des élèves du CEM Larbi-Mezani. Ces enfants ont monté une exposition sur l’environnement et déclamé des textes poétiques sur fond musical. Une conférence sur l’histoire de la guerre de libération nationale a été animée par la moudjahida Annie Steiner, l’historien Daho Djerbal et le journaliste Ahmed Ancer. Un autre cheminement intergénérationnel où la moudjahida présente son livre Annie Fiorio Steiner, Une vie pour l’Algérie et l’historien Daho Djerbal, L’organisation spéciale de la fédération de France du FLN, face à un parterre de jeunes et moins jeunes qui ont découvert un pan de leur histoire. Tout le monde a été aussi subjugué par un défilé de mode qui a vu la participation des Espagnols. “C’est un vrai melting-pot de savoir et de culture. Les Ath Yenni sont en train de vivre une expérience historique et exceptionnelle, une chance inouïe que Raconte-arts nous offre, grâce à nos amis Denis Martinez et Hassane Metref”, dira un citoyen d’Ath Lahcène.

Par ailleurs, l’équipe de Raconte-arts projette déjà de lancer la onzième édition dans des conditions – souhaitons-le – meilleures, et c’est d’ores et déjà connu : le village d’Agoussim, dans la commune d’Illoula Oumalou, en fera l’accueil.

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31