15e anniversaire de l’assassinat du Rebelle

Des artistes algériens chanteront Matoub à Montréal

15e anniversaire de l’assassinat du Rebelle
Des artistes algériens chanteront Matoub à MontréalUne grande cérémonie se tiendra le 15 juin au complexe sportif Marie-Victorin, pour commémorer l’anniversaire de la disparition du poète. Une quinzaine d’artistes seront présents pour interpréter les plus grands tubes de Lounès. Parmi les participants à cette soirée, on peut citer Kamel Hamadi, Djamel Allam, Chérif Hamani, Farid Ferragui, Allaoua Bahlouli et Kamel Bouyakoub.

L’hommage se veut grandiose : la fondation Matoub-Lounès organise, en collaboration avec des animateurs du mouvement associatif kabyle, un grand spectacle le 15 juin au complexe sportif Marie-Victorin de Montréal. Pas moins de quinze chanteurs et artistes seront de la partie pour marquer le quinzième anniversaire de l’assassinat de Matoub. Selon le comité d’organisation, de grandes vedettes de la chanson kabyle feront le déplacement dans la métropole québécoise.

Si on se fie à la liste arrêtée par les organisateurs, il y aura au programme Kamel Hamadi, Djamel Allam, Chérif Hamani, Farid Ferragui, Allaoua Bahlouli, Kamel Bouyakoub, Ali Ferhati, Ali Ideflawen, Hamid Matoub, Boudjemaâ Agraw, Rabah Ouferhat, Hacène Ahres, Kamel Igman, Mourad Guerbas et Yasmina. D’autres artistes ont donné leur accord, mais se sont désistés à la dernière minute pour des empêchements divers. L’orchestre sera sous la direction artistique du maestro Rafik Kortebi.

Dans un but de vulgarisation, un site Internet est dédié à cet événement. Les internautes peuvent visiter le portail électronique à l’adresse suivante : hommagematoub.com. Le slogan arrêté pour l’occasion rappelle la nécessité de lutter contre l’oubli. “Nous nous souvenons et nous n’oublierons jamais”. Tel est le mot d’ordre qui occupe l’interface du site Internet. Malika Matoub et la mère de Lounès, Nna Aldjia, animeront une conférence avant l’entame du spectacle, occasion pour elles de revenir sur la quête de vérité sur l’assassinat de Lounès, un certain 25 juin de l’année 1998.

Quinze ans après, outre la vérité sur son assassinat, l’opinion s’interroge sur ce qui reste de son patrimoine artistique et le devenir de la chanson kabyle sans la voix du Rebelle. D’aucuns estiment que la chanson kabyle a atteint les abysses avec l’apparition du règne de la médiocrité imposé par des tintamarres de la boîte à rythme en guise de génie artistique.

Peut-être que les artistes qui seront à Montréal pour la mémoire de Matoub nous prouveront que la situation de la chanson kabyle n’est pas aussi désespérée qu’on peut l’imaginer. Avec des parcours aussi contradictoires, cette pléiade d’artistes saura sans doute réconcilier le public avec une musique qui a bercé nos oreilles avec des sonorités de l’insouciance et de la liberté. À signaler par ailleurs que les recettes du gala seront versées à la fondation Matoub-Lounès, apprend-on auprès du comité d’organisation.

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31